Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les pêcheurs bretons et normands autorisés à retourner dans les eaux de Jersey

Après plusieurs semaines de discussions, les pêcheurs normands et bretons sont de nouveau autorisés à retourner dans les eaux des îles anglo-normandes. Les permis sont valables jusqu'à la fin du mois d'avril.

La pêche dans les eaux anglo-normandes va pouvoir se poursuivre pour les Bretons et les Normands. (Illustration)
La pêche dans les eaux anglo-normandes va pouvoir se poursuivre pour les Bretons et les Normands. (Illustration) © Radio France - François Sauvestre

Un soulagement pour les pêcheurs bretons et normands qui ont leurs habitudes dans les eaux de Jersey. La commission européenne et le gouvernement de l'île anglo-normande ont trouvé un accord pour permettre aux professionnels de retourner pêcher dans la zone.

Depuis la fin du mois de décembre et l'entrée en vigueur du Brexit, ce n'était plus possible. Certains pêcheurs avaient même dû laisser leur matériel sur place, sans possibilité de retourner le chercher. Ce mardi 26 janvier, le ministre des affaires étrangères Ian Gorst a annoncé un accès temporaire aux pêcheurs qui disposaient d'une licence dans le cadre du traité de la baie de Granville. Ils pourront continuer à s'y rendre jusqu'à la fin du mois d'avril. 

"C'est une bonne nouvelle pour tout le monde. Il faut maintenant attendre de voir sur quoi cela va déboucher. Les négociations vont se poursuivre pendant les prochaines semaines et les licences définitives seront attribuées aux pêcheurs qui ont un véritable intérêt économique à continuer à aller dans ces eaux," explique le vice-président du comité des pêches d'Ille-et-Vilaine, Philippe Orveillon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess