Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Des milliers de poissons pris au piège dans le Gardon à sec

mercredi 22 novembre 2017 à 18:10 Par Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Le niveau du Gardon était un peu remonté après les pluies de la fin du mois d'octobre. Mais le cours de la rivière a baissé à nouveau et des milliers de poissons se retrouvent piégés dans les dernières poches d'eau qui subsistent

Le Gardon complètement à sec sous le pont Saint Nicolas
Le Gardon complètement à sec sous le pont Saint Nicolas © Radio France - Philippe Thomain

Nîmes, France

Il va tomber quelques gouttes sur le Gard ce jeudi, mais ces petites averses ne changeront rien à la sécheresse qui touche le département depuis six mois. Pas davantage que les pluies un peu plus conséquentes qui sont tombées à la fin du mois d'octobre. Les niveaux des rivières sont à nouveau au plus bas et les poissons souffrent. Plusieurs centaines sont morts ces derniers jours, littéralement pris au piège dans les dernières poches d'eau qui subsistent. La fédération de pêche mène une véritable course contre la montre pour essayer de les déplacer, mais il est impossible de tous les sauver.

"La situation est particulièrement délicate sur le Gardon, notamment dans le secteur du pont Saint Nicolas, entre Nîmes et Uzès", explique Antonin Simon, moniteur à la fédération de pêche du Gard. "En principe, à partir de septembre il y a toujours de l'eau, mais là on fait face à un phénomène qu'on ne retrouve habituellement qu'en plein été. C'est catastrophique ! "

Des conséquences à craindre pour la reproduction

Au delà de la mort immédiate de milliers de poissons, le manque d'eau actuel risque d'avoir de graves conséquences à plus long terme. "Il y a une concentration plus importante de polluants qui passent dans la chair des poissons" poursuit Antonin Simon. "Par ailleurs, les poissons sont plus nombreux sur une territoire restreint et cette densité fait qu'ils ont moins à manger et qu'ils grossissent moins. Enfin, en temps normal, cette période leur permet de faire des réserves pour l'hiver et en ce moment ce n'est pas le cas. Cela aura sans doute des conséquences sur la reproduction".

Vite de l'eau !