Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Canicule : les pommes sarthoises sont plus petites mais plus sucrées

-
Par , France Bleu Maine

La cueillette de pommes a commencé dans la Sarthe. Cette année, les pommes seront plus petites mais plus sucrées en raison de la canicule. France Bleu Maine s'est rendu dans un verger éco-responsable près de Château-du-Loir.

Patrick Langevin, arboriculteur près de Château-du-Loir, espère récolter 1.300 tonnes de pommes cette année
Patrick Langevin, arboriculteur près de Château-du-Loir, espère récolter 1.300 tonnes de pommes cette année © Radio France - Alice Kachaner

Château-du-Loir, France

Les cueilleurs de pommes sont à l'oeuvre dans les vergers. La cueillette vient de commencer dans la Sarthe et les arbres croulent sous les fruits. La récolte sera donc conséquente en quantité, mais les fruits seront plus petits, la faute aux épisodes caniculaires de juin et juillet derniers. "Même si on met de l'eau, quand les températures dépassent 35 degrés, les fruits ne grossissent plus. Je vais perdre au moins un calibre",  explique Patrick Langevin, exploitant d'un verger de 24 hectares près de Château-du-Loir. 

Des pertes de revenus pour les exploitants

La taille réduite des pommes va engendrer des pertes de revenus pour cet arboriculteur. "_Cela représente 15% de production en moins_", regrette-t-il, les fruits plus petits se vendent moins cher". Et les déconvenues ne s'arrêtent pas là. "Dès qu'on a des petits calibres, cela engendre des frais de cueillette. On a eu beaucoup éclaircissage. Il faut plus de temps pour cueillir de petits fruits et cela demande plus de frais d'emballage aussi", poursuit l'exploitant qui emploie une trentaine de saisonniers en ce début de récolte. Ses coûts de production au kilo seront donc plus élevés, pas ses prix de vente.

Les pommes seront plus sucrées

Mais la canicule n'a pas que des inconvénients. Cette année, les pommes sarthoises sont gorgées de sucre. "Le soleil y est pour quelque chose, sourit Patrick Langevin, mes pommes ont un taux de sucre élevé.  Elles sont plus petites mais, en terme de goût, elles sont bien!" Patrick Langevin espère récolter cette année 1.300 tonnes de pommes.

Début septembre, on récolte de la pomme Gala - Radio France
Début septembre, on récolte de la pomme Gala © Radio France - Alice Kachaner
Une trentaine de saisonniers travaillent au début de la cueillette dans ce verger du Sud Sarthe - Radio France
Une trentaine de saisonniers travaillent au début de la cueillette dans ce verger du Sud Sarthe © Radio France - Alice Kachaner
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu