Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des potagers urbains à Nantes pour offrir des fruits et légumes frais aux plus modestes

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

La mairie de Nantes pérennise le projet de potagers dans la ville en 2021. Les récoltes de fruits et légumes seront distribuées aux habitants les plus modestes. Des potagers participatifs vont également voir le jour d'ici la fin mai.

Les fruits et légumes récoltés sont distribués aux Nantais les plus modestes
Les fruits et légumes récoltés sont distribués aux Nantais les plus modestes © Radio France - Justine Claux

Les potagers dans la ville continuent. La mairie de Nantes a annoncé la pérennisation du projet "Nantes Paysages Nourriciers", jeudi 20 mai. Plusieurs espaces verts avaient été transformés en potagers solidaires en 2020, afin d'aider les familles touchées par la crise sanitaire. 

Les récoltes de fruits et légumes continueront d'être distribuées aux Nantais les plus précaires. Une dizaine de potagers participatifs vont également voir le jour d'ici la fin mai. Des associations locales d'aide alimentaire et d'autres spécialisées dans le jardinage participatif se joignent au projet, qui se veut à la fois pédagogique et social.

Le reportage de Justine Claux pour France Bleu Loire Océan

Des potagers participatifs 

Aubergines, poivrons, courges, de nombreuses variétés de fruits et légumes de saison sont plantées dans les potagers urbains. Les parcelles sont très faciles à mettre en place, d'après Louison Bernard, jardinier de l'association "Nantes Ville Comestible". "On a des potagers prêts à l'emploi fournis par la ville de Nantes, avec du terreau, des plants potagers, de la paille. Tout est sain et bio", explique-t-il.

Il y a désormais 23 potagers à Nantes. La moitié est cultivée par les jardiniers municipaux, l'autre moitié par les habitants des quartiers. Les potagers participatifs ont pour objectif d'apprendre aux résidants à cultiver un petit bout de terre. "On apprend aussi tous les aspects de santé, de nutrition et d'alimentation. Par exemple, une population étrangère ne sait pas forcément comment cuisiner certains légumes, on va leur apprendre comment faire", précise Louison Bernard.

Un potager urbain à côté de la pépinière municipale de Nantes, au Grand-Blottereau
Un potager urbain à côté de la pépinière municipale de Nantes, au Grand-Blottereau © Radio France - Justine Claux

Un projet solidaire et écologique

Les potagers urbains se veulent également solidaires. "C'est à la fois source de production de légumes mais aussi et surtout de lien social, de reconnexion à la nature et peut-être même de consommation plus responsable, plus écologique, souligne Yann Lescouarche, co-président de l'association "Nantes Ville Comestible". Quand on a connaissance de la saisonnalité des produits, peut-être que ceux qu'on va acheter, on les achètera à la bonne saison."

Des fruits et légumes frais pour les plus modestes

L'année dernière, 22 tonnes de fruits et légumes ont été récoltées. Les produits frais ont ensuite été distribués chaque semaine aux Nantais les plus modestes. La distribution aux bénéficiaires se poursuivra une fois l'arrivée des premières récoltes en juillet et jusqu'à fin octobre. "Ça permet d'aider ceux qui n'auraient pas les moyens d'acheter ces aliments dans le commerce", insiste Marion Gassiot, chargée de projet Nutrition à la mairie de Nantes. 

"Avec la crise sanitaire et économique, la précarité alimentaire grandit. C'est compliqué de se nourrir et d'avoir accès à une alimentation saine au quotidien, poursuit-elle. Donc accéder à des fruits et légumes permet d'avoir une alimentation équilibrée mais aussi de se faire plaisir, c'est important pour la santé mentale."

Les potagers urbains ont permis d'aider 2.500 foyers en 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess