Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Agriculture – Pêche

Les prix des fruits et légumes flambent cet été sur les marchés de l'Yonne

mardi 23 août 2016 à 19:00 Par Denys Baudin et Thierry Boulant, France Bleu Auxerre

Familles Rurales, une association de défense des consommateurs, estime dans son observatoire des prix publié mardi que 2016 est une année record avec une augmentation des prix de 18% pour les fruits et de 10% pour les légumes par rapport à l'an dernier.

© Radio France - Thierry Boulant

Auxerre, France

Parmi les plus fortes hausses : la pomme de terre (+36,9%, à 1,78 euro/kg), la fraise (+36,6%, à 7,72 euro/kg) et les melons (+17,7%, à 2,46 euro/kg). Tout augmente à l'exception des tomates et des carottes, en baisse respectivement de 4,9% et 4,4%. Voilà ce qui ressort de l'étude de Familles rurales parue mardi.

Pour les produits bio, les tarifs ont également flambé, progressant de 21%pour les fruits (6,95 euro/kg) et de 4,1% pour les légumes (4,1 euro/kg).

Une hausse qui n'a pas échappé aux habitués du marché d'Auxerre

Le reportage  de Thierry Boulant :

"Les pêches et les pommes de terre sont chères"

Dans notre département, le prix du kilo de cerises a aussi atteint des sommets

C'est à cause des aléas climatiques, explique David Bouchet, marchand de fruits et légumes au marché d'Auxerre :

"On a jamais payé la cerise à ce prix là "