Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les prix des fruits flambent déjà cet été

-
Par , France Bleu Provence

Huit à neuf euros le kilo de cerise cet été au lieu de sept à huit l'an dernier. Les pêches, les nectarines et les abricots sont également plus chers. Ces fruits ont notamment été touchés par le gel au début du printemps.

Les prix des abricots et des cerises devraient augmenter tout l'été
Les prix des abricots et des cerises devraient augmenter tout l'été © Radio France - David Aussillou

Après le gel du début du printemps qui a touché les producteurs de fruits, les prix sont en nette augmentation. La cerise se vend ainsi entre 8 et 9 euros le kilo, soit une hausse d'environ 20 %. Il y a eu beaucoup de fruits perdus, donc moins de produits disponibles à la vente, ce qui fait monter les cours. Et les prochaines semaines s'annoncent encore plus tendues, car les volumes de fruits devraient encore diminuer.

Sur le marché d'Aix-en-Provence, revendeurs et producteurs locaux expliquent à leurs clients que cette inflation est inévitable si on veut consommer des fruits qui ne viennent pas d'Espagne. "Toute la région a été victime de ce gel, précise Patrick Lévêque président de la Fédération régionale des syndicaux d'exploitants agricoles (FRSEA) de Paca. Rien que dans les Bouches-du-Rhône, plus de 800 producteurs ont été impactés. Certains ont perdu jusqu'à 100 % de leur production. C'est énorme".

Les fruits à noyaux, cerises, abricots et nectarines, et les fruits à pépins comme les raisins de table sont les plus touchés. Le gouvernement a annoncé des aides. Le Conseil régional et le Département des Bouches-du-Rhône ont également débloqué des fonds pour aider les producteurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess