Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drôme-Ardèche : les producteurs d'abricots en pleine crise

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les producteurs d'abricots de Drôme-Ardèche traversent une période très difficile. Leurs fruits sont arrivés en avance et ont souffert de la concurrence avec les fruits espagnols et italiens. Le prix de l'abricot est en chute libre, moins 20% par rapport aux dernières années.

Les producteurs d'abricots en Drôme-Ardèche sont en grande difficulté suite à la chute du prix de leurs fruits.
Les producteurs d'abricots en Drôme-Ardèche sont en grande difficulté suite à la chute du prix de leurs fruits. - Bruno Darnaud

"Nous traversons une crise conjoncturelle très compliquée" explique Bruno Darnaud, arboriculteur drômois et président de l'Association d'Organisation de Producteurs (AOP) Pêches et Abricots de France. Dans le sud de la Drôme et de l'Ardèche, les abricots sont arrivés avec quinze jours d'avance cette année, ce qui les a mis trop rapidement en concurrence avec les abricots espagnols et italiens.

Des abricots précoces cette année

Les prix des abricots français sont en baisse de 20% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.
Les prix des abricots français sont en baisse de 20% par rapport à la moyenne des cinq dernières années. - Bruno Darnaud

De nombreux producteurs d'abricots vivent une très mauvaise saison en Drôme-Ardèche. Pourtant les fruits sont nombreux et bons mais ils sont arrivés trop tôt avec mes fortes chaleurs. "La campagne est quasiment terminée dans le sud Drôme-Ardèche et comme elle a démarré avec deux semaines d'avance avec de fortes chaleurs, les abricots de la région ont été mis en concurrence très tôt avec les abricots espagnols et italiens, beaucoup moins chers" explique Bruno Darnaud, arboriculteur à La-Roche-de-Glun dans la Drôme.

"Le télescopage avec les productions espagnoles et italiens a été trop rapide"

"Les volumes d'abricots français sont très importants, pas forcément attendus et la grande distribution** a basculé tardivement sur la production française**" explique Bruno Darnaud. "Au delà de la conjoncture, nous avons aussi des problèmes structurels de mise en marché ; on a basculé dans de nouvelles variétés d'abricots et le consommateur et le distributeur sont un peu perdus devant cette multitude de variétés".

Bruno Darnaud : "On est entré en télescopage très rapide avec les productions espagnoles et italiennes".

Prix des abricots en baisse de 20%

"Nous sommes en dessous du coût de revient dans de très nombreux cas" explique Bruno Darnaud, président de l'Association d'Organisation de Producteurs (AOP) Pêches et Abricots de France. "Par rapport à la moyenne des cinq dernières années, les prix des abricots français sont en baisse de 20%".

"Les producteurs d'abricots vont vivre une année financière très difficile ; on risque d'avoir des cessations d'activité"

"L'année 2016 avait déjà été difficile à cause de la grêle, cette année est très dure à cause du bas prix ; ça va donc être très compliqué de tenir le coup" insiste Bruno Darnaud.

Certains arboriculteurs arrêtent de ramasser leurs abricots

"On assiste aujourd'hui dans notre région à des producteurs qui renoncent à ramasser les abricots sur certains vergers parce qu'il n'y a pas de débouché ou à un prix trop bas" explique Bruno Darnaud.

"On n'avait pas vu cela depuis de nombreuses années"

Bruno Darnaud : "certains producteurs renoncent même à ramasser les abricots dans certains vergers car le prix est trop bas".

Les producteurs d'abricots espèrent que les consommateurs vont privilégier les fruits français. "La campagne n'est pas terminée dans le nord de la Drôme et de l'Ardèche, il est encore temps d'acheter de bons abricots de la région" lance Bruno Darnaud aux consommateurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess