Agriculture – Pêche

Les producteurs de lait auvergnats manifestent eux aussi contre Lactalis

Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne lundi 22 août 2016 à 16:10

La manifestation devant le rond point de l'usine Lactalis
La manifestation devant le rond point de l'usine Lactalis - JA Cantal

Les producteurs de lait du grand Ouest doivent bloquer toute la semaine le site Lactalis de Laval, la ville où est installée le premier groupe laitier européen. Les éleveurs auvergnats subissent eux aussi la crise laitière.

Ils avaient prévu 600 tracts à distribuer, ils ont vite été en rupture de stock. Ils étaient une vingtaine de jeunes agriculteurs samedi sur les ronds points autour de Riom-es-Montagne pour manifester contre Lactalis. Les éleveurs ont profité de la 19eme fête du Bleu d'Auvergne AOP pour expliquer leurs inquiétudes aux visiteurs. Une action qui s'est symboliquement terminée sur le rond point voisin de la société fromagère de Riom, propriété du groupe laitier.

Lactalis est particulièrement visé par les producteurs de lait car c'est lui qui paye le moins ses producteurs selon la FNSEA et les JA. Il règle jusqu'à 30 €uros de moins que ses concurrents les 1000 litres de lait, en dessous de 260 €uros, alors que les syndicats agricoles estiment qu'il faudrait que ce prix soit supérieur à 300 €uros pour que les producteurs puissent vivre correctement de leur travail. Et Lactalis pèse lourd, 20% de la collecte de lait française et des marques très connues (Président, Lactel, Bridel, Société, Lepetit, Salakis, etc...).

Une agriculture de montagne

Toute la filière laitière est en crise mais c'est peut être encore plus dur pour les producteurs auvergnats. Ils cumulent ce problème des prix trop faibles à la difficulté de l'agriculture de montagne. Les coûts de production sont plus élevés, ils font face à une sécheresse qui les pénalise un peu plus et pour ne rien arranger, ils sont victimes de la pullulation des rats taupiers. La production d'herbe a parfois baissé de 50% par endroit.