Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les projets d'installations agricoles en Dordogne sont les plus nombreux de Nouvelle-Aquitaine

-
Par , France Bleu Périgord

Environ 400 candidats déposent des dossiers chaque année en Dordogne pour reprendre une exploitation agricole.

Jeunes agriculteurs (illustration)
Jeunes agriculteurs (illustration) © Radio France - Christian Watier

La Dordogne attire les personnes qui veulent reprendre une exploitation agricole. Environ 400 personnes déposent chaque année des dossiers de reprise, un record en Nouvelle-Aquitaine affirme la Chambre d'agriculture de Dordogne. Selon Pierre-Henri Chanquoi, secrétaire général de la Chambre d'Agriculture de la Dordogne, le département attire car les productions sont très variées et "on peut cultiver toutes les productions que l'on souhaite et on a un cadre de vie privilégié". 

Pierre-Henri Chanquoi, secrétaire général de la Chambre d'agriculture de la Dordogne

Des candidats au changement de vie après le confinement

Les candidats présentent des profils différents. Ils doivent tous avoir le baccalauréat mais certains ont parfois un master ou un doctorat et décident de changer de vie pour s'orienter vers l'agriculture. Ces candidats cherchent une certaine qualité de vie explique Pierre-Henri Chanquoi, "mais il ne faut pas qu'ils oublient qu'il faut une rentabilité économique donc à la chambre d'agriculture on est là pour leur rappeler et pour les accompagner".  

D'ici 2023, un tiers des agriculteurs périgourdins partent à la retraite

Environ un tiers des installations concerne des exploitations d'ovins et de bovins, un tiers des exploitations en maraîchages et horticulture et le dernier tiers concerne la polyculture, affirme Pierre-Henri Chanquoi. En 2019, la moitié des installations se sont faites au sein de familles d'agriculteurs. 

En Dordogne, plus d'un tiers des agriculteurs partiront à la retraite d'ici trois à cinq ans. L'âge de départ à la retraite varie selon Pierre-Henri Chanquoi, "entre 60 et 75 ans" car cela dépend de la pension. Elle a été augmenté de 75 à 85% à hauteur du montant du Smic mais cette mesure n'est pas encore effective et "on espère que cela permettra aux exploitants de partir à la retraite et de laisser leur place aux jeunes". 

Pour informer les agriculteurs sur leur retraite, la Chambre d'agriculture de la Dordogne organise une journée d'information en visio-conférence ce jeudi 26 novembre

Choix de la station

À venir dansDanssecondess