Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les sangliers font des ravages dans les champs des agriculteurs du Pays de Caux

La Cerlangue, France

Les agriculteurs en ont un peu assez ! Chaque année, les sangliers font de nombreux dégâts dans leurs prairies et champs. Même si ils sont indemnisés par la fédération des chasseurs, le quotidien des agriculteurs est bien perturbé.

Dans ce champ à La Cerlangue, les sangliers font des trous près des clotures
Dans ce champ à La Cerlangue, les sangliers font des trous près des clotures © Radio France - Amélie Bonté

Ils en ont ras le bol ! Les agriculteurs du Pays de Caux sont exaspérés des sangliers qui viennent ravager leurs cultures et leurs terrains. Alors certes, le phénomène n'est pas nouveau mais chaque année, cela coûte aux agriculteurs du canton de Valmont, Fécamp ou bien Saint-Romain de Colbosc.

Jusqu'à 7 000€ d'indemnisation par an pour certains

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté à La Cerlangue

Il y a des trous partout !

Les sangliers grattent la terre et fouillent à la recherche de nourriture laissant derrière eux de gros trous sur les parcelles des agriculteurs comme Patrick Aubry à La Cerlangue, près de Tancarville.

C'est stressant, ennuyeux et ça met de mauvaise humeur"

Sur une parcelle de 13 hectares, Patrick Aubry a dû faire une demande d'indemnisation pour 10 hectares. En gros 6 000 à 7 000 € lui sont indemnisés chaque année par la fédération des chasseurs, après visite d'un expert.

A Toussaint près de Fécamp, Pascal Orange aussi connaît bien le problème des sangliers qui visitent ses champs et ses silos la nuit.

ECOUTEZ Pascal Orange, agriculteur à Toussaint, près de Fécamp

Choix de la station

À venir dansDanssecondess