Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les sangliers font toujours autant de ravages chez les agriculteurs alsaciens

mercredi 7 mars 2018 à 18:18 Par Maxime Nauche, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Ils détruisent les cultures, saccagent les jardins, défoncent les pare-chocs. Les sangliers font toujours autant de dégâts en Alsace. Ils se multiplient dans les zones protégées où leur chasse est interdite. Depuis trois ans, des chasseurs du Bas-Rhin réclament 80 000 euros d’indemnité à l'Etat.

sanglier
sanglier © Radio France

Alsace, France

Les zones naturelles protégées sont idéales pour les sangliers. Ils ne peuvent y être chassés. En attendant, les animaux font toujours autant de mal aux agriculteurs et aux particuliers. D'ailleurs, des chasseurs demandent plusieurs dizaines de milliers d'euros d’indemnité à l'Etat depuis trois ans. 

Les chasseurs impuissants

En Alsace et en Moselle, il existe des fonds d’indemnisation des dégâts des sangliers. Les chasseurs y cotisent pour réparer les ravages causés par les animaux. Mais les chasseurs en ont marre de payer pour des dégâts qu'ils ne peuvent éviter. En effet, ils n'ont pas le droit de chasser dans les zones naturelles protégées alors que les sangliers s'y multiplient à toute vitesse. 

Les mammifères s'attaquent notamment aux champs de maïs pour se nourrir. Un hectare en moins, ce sont entre trois et quatre mille euros de perdus pour un agriculteur. Mais les nuisibles labourent aussi les prairies. L'herbe n'est alors plus utilisable pour faire du foin et nourrir le bétail. Il faut ensuite un an pour que l'herbe repousse.  

+300% de sangliers chaque année

Tous les ans les chasseurs abattent entre 45 et 50 000 spécimens en Alsace-Moselle en dehors des zones protégées. Pourtant leur population augmente de 300% par an d'après le fond d’indemnisation des dégâts des sangliers du Bas-Rhin. Quand une biche met au monde entre un et deux petits par an, une laie en met huit. 

En plus des indemnités réclamées à l'Etat, les chasseurs et les agriculteurs exigent des battues dans les zones protégées pour réguler la population. En attendant, certains agriculteurs se sont équipés en clôtures électriques pour dissuader les sangliers.