Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les sangliers mettent en péril des exploitations agricoles en Ardèche

mardi 28 novembre 2017 à 6:22 Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche

A quelques jours de la réunion des chasseurs de l'Ardèche, la FDSEA tape du poingt sur la table. Il faut stopper la prolifération de sangliers dans le département disent les agriculteurs.

Le champ de Cyril à Alboussière ravagé par les sangliers
Le champ de Cyril à Alboussière ravagé par les sangliers © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Privas, France

Cyril n'en peut plus. Cet agriculteur d'Alboussière spécialisé dans la production de lait connaît des difficultés en raison de la très sévère sécheresse de cette année. Mais il faut y ajouter les dégâts occasionnés par les sangliers. Le champ qu'il avait semé en céréales cet automne a été ravagé en une nuit.

Plus personne ne parvient à enrayer l'augmentation exponentielle des sangliers

Les chasseurs en ont convenu il y a quelques mois. Ils ne parviennent plus à réguler seuls la population de sangliers. Ils tuaient i y a 20 ans environ 5.000 sangliers. Ils en ont tué en 2016 plus de 22.000. Mais ça ne suffit plus. Il faut dire que pendant longtemps, alors que le sanglier était beaucoup plus rare, les chasseurs craignaient un manque. Le réflexe est resté. Certains même pratiquent encore l'agrainage qui consiste à nourrir les animaux accusent les agriculteurs.

Les agriculteurs demandent une généralisation du piégeage

Les agriculteurs demandent à l'Etat de trouver une solution. Jusque-là seuls les vingt-deux lieutenants de louveterie de l'Ardèche ont le droit de piégeage. La FDSEA souhaiterait aujourd'hui que des agriculteurs puissent eux aussi piéger sous le contrôle des lieutenants de louveterie.

Des dégâts estimés à 500.000 € pour 2016

Vendredi 1er Décembre, les chasseurs de l'Ardèche se réuniront en congrès extraordinaire. Il s'agit d'étudier l'indemnisation qui n'a jamais été aussi importante. Les agriculteurs estiment que les indemnisations réelles sont plus importantes car de nombreux agriculteurs renoncent à faire une demande tant la procédure est complexe.