Agriculture – Pêche

Les sapins de Noël poussent aussi dans l'Hérault !

Par Gaëlle Schüller, France Bleu Hérault et France Bleu dimanche 18 décembre 2016 à 8:08

Mon beau sapin !
Mon beau sapin ! © Radio France - Gaëlle Schüller

Les sapins ont besoin d'une bonne terre, et d'eau, tout ce que possède le Haut Languedoc aux abords de La Salvetat-sur-Agout comme l'explique Anne Cros de "Forêt Service" qui cultive des sapins.

Anne Cros, dirigeante de la société "Forêt Service" cultive au Soulié, près de La Salvetat-sur-Agout, une vingtaine d'hectares de sapins. Elle achète les plants à des pépiniéristes et les plante au printemps. Pendant plusieurs années, elle les taille et débroussaille avant de pouvoir les vendre pour Noël.

Elle travaille sur trois essences : l'acacia, le nordmann et le nobilis. L'acacia, traditionnel, sent bon la résine mais perd ses aiguilles. Le nordmann, très à la mode, bien fourni et a l'avantage de ne pas perdre ses aiguilles mais il ne sent rien. Enfin nobilis, peu répandu car plus délicat à faire pousser, est d'un joli bleu argenté, ne perd pas ses aiguilles et sent bon !

Les sapins sont vendus à partir d'un mètre pour les particuliers et jusqu'à 8 à 10 mètres pour les mairies et collectivités. Il faut minimum cinq à six ans pour les acacias et plus de huit ans pour les nordmann avant de pouvoir être mis sur le marché.

Les prix varient entre 4 et 400 euros, selon la taille, l'essence, le nombre et le lieu d'expédition. "Forêt Service" vend ses sapins dans l'Hérault, l'Aude et le Tarn. Et les sapins naturels ont toujours la côte : 87 % des français les préfèrent aux sapins artificiels.

"Il n'y a pas que dans le Morvan que les sapins se plaisent !"

Dans le nord de l'Hérault aussi, les sapins poussent bien. Il y a une terre fertile, assez d'eau grâce au climat océanique et une bonne altitude (850 m). Cela demande quand même du travail toute l'année. Il faut aussi clôturer les nordmann et les nobilis pour les protéger des chevreuils .

Anne Cros , "petite" productrice de sapins dans l'Hérault

"Forêt Service" du Soulié produit plusieurs milliers de sapins par an, Marie Cros ne les compte pas ! C'est une "petite" production.