Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les trois-quarts de la production de cerises et de prunes perdue à cause du gel dans le Tarn-et-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Les épisodes de gel récents ont fait de gros dégâts sur les productions agricoles. Dans le Tarn-et-Garonne, on estime que près des trois-quarts de la production de prunes et de cerise est perdue, tout comme un tiers de la production de Chasselas de Moissac.

Le gel a fait beaucoup de dégâts sur les productions des arboriculteurs dans le Tarn-et-Garonne.
Le gel a fait beaucoup de dégâts sur les productions des arboriculteurs dans le Tarn-et-Garonne. - Conseil Départemental du Tarn-et-Garonne

Dans un département fruitier comme le Tarn-et-Garonne, 2021 restera une année noire. L'épisode exceptionnel de gel ces dernières semaines a en effet produit de gros dégâts sur les productions des arboriculteurs et viticulteurs de la région. Selon le Conseil départemental, près des trois-quarts de la production de cerises et de prunes sont partis en fumée, tout comme un tiers de la production de Chasselas de Moissac.

Avec la vague de froid, les nuits ont été particulièrement glaciales et meurtrières pour les cultures, en particulier du 6 au 8 avril, avec des températures descendant jusqu'à -6 degrés sur certaines parcelles. 

Le Conseil Départemental du Tarn-et-Garonne doit maintenant se prononcer la semaine prochaine sur l'aide à fournir aux agriculteurs touchés. Le département parle d'une aide globale avoisinant le million d'euros. Les agriculteurs comptent aussi désormais sur l'état de calamité agricole avec un système d'indemnisation que l'Etat devrait appliquer suivant les régions touchés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess