Agriculture – Pêche

Les vaches béarnaises comptent sur les internautes

Par Fanette Hourt, France Bleu Béarn vendredi 30 octobre 2015 à 18:52

La vache béarnaise se caractérise par ses cornes en forme de lyre
La vache béarnaise se caractérise par ses cornes en forme de lyre © Maxppp - Maxppp

L'association La Vache béarnaise lance un crowfunding, un financement participatif sur internet, pour permettre de réintroduire cette race.

Il faut sauver les vaches béarnaises ! C'est le credo de l'association La Vache béarnaise. Depuis 2003, elle se bat pour sa réintroduction. Elle espère bientôt faire un pas de plus, mais pour cela, elle a besoin de la générosité des internautes. 

A quoi va servir la collecte ?

Elle a lancé un crowdfunding, un financement participatif sur internet, via la plateforme Miimosa. Elle espère ainsi récolter 5000 euros. Le 30 octobre, à 20 jours de la fin de la collecte,  elle avait reçu 2260 euros de dons, soit 45% de la somme.

Cela servira à boucler le budget prévisionnel 2016 de l'association, et de recruter un animateur pour la filière. La Vache béarnaise aimerait avoir quelqu'un qui puisse faire le lien entre les éleveurs, et qui puisse mettre en place une communication, afin de faire connaître  cette race. "Elle a été un peu poussée dans un grenier poussiéreux. Et là l'idée c'est de dire qu'elle existe. Il y a des éleveurs qui y croient, qui veulent en vivre, et pour ça il faut les aider", explique Vincent Moulia, le secrétaire de l'association.

Voilà à quoi va servir l'argent récolté.

Vous pouvez donner autant que vous le désirez, en échange, vous aurez des petits cadeaux. Vous avez jusqu'au 18 novembre.

Pourquoi la vache béarnaise ?

Comme son nom l'indique, la vache béarnaise est la race typique de la région, et surtout du Haut-Béarn. Les locaux la connaissent forcément, puisque c'est elle qui est sur le blason et le drapeau du Béarn. Elle est reconnaissable par sa robe blonde et ses cornes en forme de lyre.

Le blason du Béarn - Radio France
Le blason du Béarn © Radio France

Au XIXe siècle, c'était d'ailleurs l'animal le plus répandu dans les fermes du montagne et du piémont. Mais cette race a failli disparaître. Il y avait moins de 70 vaches dans les années 80, alors qu'au XIXe siècle, il y en avait entre 200 000 et 300 000. Il faut dire qu'elle s'adapte parfaitement au climat et aux caractéristiques du Béarn.

"C'est une race typique de la montagne, donc elle a le pied sûr. Et elle produit non seulement une viande avec un bon goût, un persillé, une tendreté intéressante, mais elle a aussi un lait riche, un lait qui permet de faire grandir le veau sans le complémenter avec du lait en poudre. Là on est vraiment dans l'agriculture traditionnelle. Elle a toutes les qualités qu'on recherche", décrit Vincent Moulia, le secrétaire de l'association.

La vache béarnaise a des caractéristiques bien particulières.