Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les vendanges ont commencé en Côte-d'Or

mardi 29 août 2017 à 18:47 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Depuis le week-end dernier, les sécateurs et les hottes sont de sorties dans les vignes de Côte-d'Or. Les vendanges ont commencé avec quelques jours d'avance. La dernière fois que l'on a ramassé le raisin fin août, c'était en 2011, une très belle année pour le vin.

Les 21 vendangeurs du Domaine Boisson-Vadot à pied d'oeuvre dans les vignes de Meursault
Les 21 vendangeurs du Domaine Boisson-Vadot à pied d'oeuvre dans les vignes de Meursault © Radio France - Stéphane Parry

Dijon

En cette fin de mois d'août, il y a du monde dans les vignes. La chaleur de cette fin d'été a poussé des domaines vers les vendanges avec quelques jours d'avance par rapport à la normale : "d'habitude, les vendanges, c'est plutôt au début du mois de septembre", note Bernard Boisson, viticulteur à la retraite," mais avec le beau temps du mois de juin, et les chaleurs du mois d'août, la vigne est arrivée à maturité."

Bernard Boisson, viticulteur à la retraite du domaine Boisson-Vadot  - Radio France
Bernard Boisson, viticulteur à la retraite du domaine Boisson-Vadot © Radio France - Stéphane Parry

Au domaine Boisson-Vadot, on a donc convoqué les vendangeurs. Pendant une dizaine de jours, dix huit coupeurs, et trois porteurs vont arpenter les 12 hectares du domaine pour ramasser principalement les blancs (Chardonnay) et les rouges (Pinot noir). Une fois le raisin trié et pressé, il va passer directement dans les tonneaux du domaine et se reposer jusqu'à la mise en bouteille.

Bernard Boisson :" on rentre des bourgognes à 12° et des Meursault à 12,5°, c'est exceptionnel ! "

Des hottes bien remplies

Pour que le raisin arrive dans les tonneaux, il faut d'abord aller le cueillir au pied des ceps. C'est le travail des vendangeurs. Parmi eux André dit "Dédé". Il vient de Grenoble. Cela fait plusieurs années que notre retraité vient prêter main forte au viticulteurs du domaine. "Cette année, c'est particulièrement difficile avec les chaleurs de cette fin de mois d'août. Il y a beaucoup de raisin. Une hotte remplie, c'est 60 kilos qu'il faut porter sur le dos, et cela 8 heures par jour, 12 jours d'affilée. On en bave ! " admet Dédé, "mais bon, on a signé !"

A gauche, André dit "Dédé", l'un des trois porteurs au moment des vendanges. A côté, Fernand, l'un des dix-huit coupeurs  - Radio France
A gauche, André dit "Dédé", l'un des trois porteurs au moment des vendanges. A côté, Fernand, l'un des dix-huit coupeurs © Radio France - Stéphane Parry

André dit Dédé :" quand la hotte est remplie de raisins, on porte 60 kilos sur le dos."

Si l'on en croit Bernard Boisson, le millésime 2017 est très prometteur. Si la grêle ne vient pas jouer les troubles-fêtes, la récolte sera très bonne comme en 2011, où les vendanges avaient aussi débuté plus tôt que d'habitude.

Les raisins des vignes Boisson-Vadot présentent une belle maturité - Radio France
Les raisins des vignes Boisson-Vadot présentent une belle maturité © Radio France - Stéphane Parry

A retrouver ce mercredi sur France Bleu Bourgogne un reportage complet sur les vendanges à Meursault