Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Les vendangeurs s'affairent dans les vignobles jurassiens

-
Par , France Bleu Besançon

PHOTOS - C'est le temps des vendanges depuis le 27 août dans le Jura ! Dans les vignobles, les saisonniers ont pris leur place et s'affairent pour récolter ce qui finira dans nos caves à vin.

Les vendangeurs récoltent le raisin pour faire du crémant au Gaec Grandvaux au Vernois
Les vendangeurs récoltent le raisin pour faire du crémant au Gaec Grandvaux au Vernois © Radio France - Laurine Benjebria

Le Vernois, France

Depuis le 27 août, ça s'affaire dans les vignobles jurassiens ! Et pour cause, on est en pleine saison des vendanges. Au milieu des pieds de vignes, retraités, étudiants, chômeurs ou autres récoltent ce qui deviendra d'ici quelques mois les vins de nos caves. Au Gaec Grandvaux, au Vernois près de Lons-le-Saunier dans le Jura, on s'attaque depuis jeudi dernier au crémant du Jura.

Ils sont une quarantaine de saisonniers à se diviser le travail sur les 23 hectares, entre coupeurs et porteurs. Une petite équipe dont la moitié est habituée au Gaec, revenant chaque année, tandis que les autres eux ont trouvé l'emploi sur les réseaux sociaux.

Les vendangeurs s'affairent - Radio France
Les vendangeurs s'affairent © Radio France - Laurine Benjebria

Pour trouver les vendangeurs, c'est en effet sur Facebook et twitter que Denis Grandvaux a choisi de poster des annonces. Cette année il a pu compter quelques semaines sur les étudiants grâce aux vendanges précoces.

Tous les vendangeurs arrivent aux alentours de 7h le matin, pour prendre la direction des vignes. Et là dès 8h, ils rompent le silence matinal avec le cliquetis des sécateurs.

Denis Grandvaux cueillent les raisins - Radio France
Denis Grandvaux cueillent les raisins © Radio France - Laurine Benjebria

Il ne faut pas couper toutes les grappes, il faut les trier. "On essaie de mettre le moins de feuilles possible dans le sceau et on cueille les plus jolies grappes, ou toutes les grappes" explique Patrick jeune retraité des sapeurs pompiers de Paris. Surtout que cette année, à cause de la sécheresse, certains raisins sont flétris. Chacun sa technique : certains sont accroupis, d'autres assis.

Certains raisins sont flétris à cause de la sécheresse de cet été - Radio France
Certains raisins sont flétris à cause de la sécheresse de cet été © Radio France - Laurine Benjebria

C'est un métier qui s'apprend donc beaucoup sur le tas. Alors quand elle débuté Loïse n'était pas forcément à l'aise. Il faut dire qu'à 15 ans, cette Jurassienne réalise ses toutes premières vendanges. "Moi avant j'avais du mal, je regardais, je démêlais. Maintenant ça va beaucoup mieux, j'ai pris le coup de main" se réjouit l'adolescente.

Les vendangeurs expliquent leur travail

Tous les raisins coupés finissent dans un sceau - Radio France
Tous les raisins coupés finissent dans un sceau © Radio France - Laurine Benjebria
Les hottes sont vidées dans des bacs - Radio France
Les hottes sont vidées dans des bacs © Radio France - Laurine Benjebria

Une fois le raisin coupé, il est ramassé par les porteurs qui font le tour des allées de vignes avec leur hotte sur les épaules. Les hottes pèsent entre 40 et 45 kg et pour les vider "des fois ça va de 40m à 150m" de trajet note Rafaël. Faire les vendanges, c'est donc très physique. Si les coupeurs  se plaignent de mal de genoux, les porteurs eux finissent la journée avec quelques rhumatismes au dos.

Mais les vendanges sont aussi festives. Chaque midi, les saisonniers partagent un repas tous ensemble. Pour Rafaël, c'est un moment important où tous rigolent entre eux et échangent des anecdotes. Une bonne ambiance donc mais aussi l'occasion d'avoir un revenu sur quelques semaines, car tous les contrats saisonniers sont payés au Smic.

La récolte prend ensuite la direction des caveaux où les raisins sont emmenés dans un pressoir mécanique. Le jus extrait coule ensuite dans des cuves pour "laisser reposer, comme ça les impuretés descendent et se séparent du jus clair" selon Christophe Grandvaux.

Le pressoir mécanique - Radio France
Le pressoir mécanique © Radio France - Laurine Benjebria
Une fois extrait, le jus prend la direction des cuves où il sera laissé tranquille une semaine - Radio France
Une fois extrait, le jus prend la direction des cuves où il sera laissé tranquille une semaine © Radio France - Laurine Benjebria
Au bout de quelques jours, le jus de raisin devient plus clair - Radio France
Au bout de quelques jours, le jus de raisin devient plus clair © Radio France - Laurine Benjebria
Pour le crémant, la deuxième fermentation se fait en bouteille - Radio France
Pour le crémant, la deuxième fermentation se fait en bouteille © Radio France - Laurine Benjebria

Après une semaine de vieillissement dans des cuves, place à la fermentation. Et la particularité du crémant, c'est qu'il doit y en avoir deux. C'est ce qui provoque les bulles. Un crémant ne se fait donc pas en quelques semaines, ça prend une bonne année. 

Il n'y a plus qu'à patienter - Radio France
Il n'y a plus qu'à patienter © Radio France - Laurine Benjebria

Les vendangeurs s'affairent au Vernois - Le Reportage

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu