Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les vendeurs de légumes sur les bords de route sont impactés par les pluies

vendredi 1 juin 2018 à 18:06 Par Guillemette Franquet, France Bleu Gard Lozère

Ce mois de mai 2018, le plus pluvieux dans le Gard depuis 1923, a impacté l'agriculture du département : les légumes et les producteurs, dont les vendeurs sur les bords des routes, ont souffert des intempéries.

Les légumes de Pascal
Les légumes de Pascal - Pascal

Nîmes, France

La pluie n'en finit pas de tomber dans le Gard et ce n'est pas sans poser des problèmes à notre agriculture. Les fruits et les légumes souffrent des intempéries, tout comme les producteurs qui vendent leurs légumes sur le bord de la route. 

Pascal est responsable de deux exploitations agricole à Caissargues et à Bouillargues, "La petite coccinelle bleue". Il produit lui-même les fruits et les légumes qu'il vend. 

Le mauvais temps n'a pas fait de cadeau à ses fruits : les abricots précoces n'ont jamais vu le jour, tandis que les fraises et les abricots sont moins beaux, mais tout aussi bons cette année. 

Ses salades ont également subi des dégâts et sa production est généralement moins importante cette année, mais Pascal est fier de ses carottes, ses pommes de terre nouvelles et ses courgettes. 

Des ventes sur les bords de route plutôt peu impactées

Présent le vendredi sur le marché du boulevard Jean Jaurès à Nîmes, Pascal vend aussi ses légumes depuis son jardin sur la route d'Arles. La pluie décourage parfois ses clients, mais le bilan reste somme toute plutôt positif

« On a nos habitués qui connaissent nos produits, qui savent que nous, on fait l'effort de ramasser sous la pluie, donc eux, ils font aussi l'effort de venir chercher nos légumes, de sortir sous la pluie. »