Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les vignes de la vallée du Rhône valent de l'or

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

D'après Le Figaro, le crozes-hermitage et le cornas font partie des appellations qui ont pris le plus de valeur sur les 25 dernières années. Le prix de l'hectare a été multiplié par cinq.

Grappes de raisins dans la Drôme, août 2018.
Grappes de raisins dans la Drôme, août 2018. © Radio France - Victor Vasseur

Combien vaut un hectare de cornas ? 456 900 euros. Son prix a presque été multiplié par cinq en vingt-ans d'après Le Figaro (article réservé aux abonnés). Le quotidien, en s'appuyant sur des données du ministère de l'agriculture, a classé les appellations dont la valeur a le plus augmenté depuis 25 ans. Sur le podium, à la troisième place, le cornas. Devant lui, le crozes-hermitage et le pauillac en Gironde. 

Une flambée des prix qui s'explique par la meilleure qualité des vins, qui leur a fait gagner en notoriété. La demande des consommateurs a augmenté et le prix des vignes avec. Pour le crozes-hermitage, le prix de l’hectare est passé de  22 000 à plus de 120 000 €. 

Une augmentation qui attire les investisseurs étrangers au monde du vin. La nouvelle n'est pas réjouissante pour le président de l'appellation, Pierre Combas : "Pour le jeune vigneron, c'est très difficile d'investir. Cette flambée des prix rend plus compliqué la succession aux générations futures."

De l'autre côté du Rhône, le constat est partagé. L'hectare de cornas valait moins 100 000 € dans les années 1990. Aujourd'hui, il en vaut plus de 450 000. Une somme à la hauteur de l'investissement des vignerons dans leur travail et de la taille du vignoble , 111 hectares, estime la présidente de l'appellation Anne Colombo : "On était quand même sous-évalué par rapport à d'autres vignobles de taille comparable, comme côte-rôtie ou ermitage. Nous n'avons de négociants aussi puissants, qui permettent de diffuser les vins, et d'augmenter la notoriété"

Les appellations de Die figure également dans le classement du Figaro, à la treizième place. Le prix de la vigne a été multiplié plus 2 fois et demie, de 15 000 € à 41 000 €.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu