Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les vignobles cherchent près de 500 vendangeurs en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

Entre 500 à 600 postes sont à pourvoir pour les vendanges en Vaucluse. Elles vont démarrer à la fin du mois d’août, avec un peu d'avance encore cette année. Pôle Emploi insiste sur l'opportunité que représente cette filière économique avec des postes variés et des possibilités d'embauche en CDI.

Vignoble de Chateauneuf-du-Pape
Vignoble de Chateauneuf-du-Pape © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

Si vous cherchez du travail, les vignobles vauclusiens recherchent 500 à 600 travailleurs saisonniers pour les vendanges. Elles vont démarrer fin août pour la plupart, avec une dizaine de jours d'avance en moyenne. Avec la crise du Covid, moins de travailleurs étrangers candidatent cette année en France, l'occasion de remettre un pied dans le monde du travail pour de nombreux chômeurs locaux. 

Pole Emploi insiste sur les opportunités qu'offre la production viticole et agricole locale. Des postes saisonniers sont aussi à pourvoir toute l'année et certains chômeurs accèdent ensuite à des CDI après des formations en interne ou avec Pôle Emploi. Les vendanges durent de trois à cinq semaines en fonction de la météo, les heures supplémentaires sont payées. 

Sur le vignoble de Chateauneuf-du-Pape, les vendanges devraient démarrer autour du 20 août. Amélie Barrot exploitante viticole embauche chaque année 60 personnes pour les vendanges. Parmi ces 15 salariés permanents, une partie a démarré ainsi avec un contrat saisonnier de vendangeur. 

Concernant les conditions sanitaires cette année, les exploitants vont devoir organiser des circuits sur leur vignoble afin que les vendangeurs n'aient pas de contact physique. Ils s'attendent à une baisse de rendement, car la récolte prendra surement plus de temps. En revanche côté production , s'il ne grêle pas d'ici la fin août, le millésime devrait être exceptionnel tant au niveau qualitatif que quantitatif. 

Une application a été mise en place par Pôle Emploi "maintenant!", afin de mettre en relation employeur et candidat, même dans des situations d'urgence

Choix de la station

À venir dansDanssecondess