Agriculture – Pêche

Les vins de l'AOC Côtes de Toul passés au crible à Nancy

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine lundi 13 mars 2017 à 17:34

Les vins du millésime 2016 ont été analysés
Les vins du millésime 2016 ont été analysés © Radio France - Cédric Lieto

Les vins de Toul, millésime 2016, passés au crible par des oenologues et des viticulteurs de la région. Objectif : faire le tri entre les vins qui répondent au cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée "Côtes de Toul" et ceux qui ne la méritent pas. Coulisses.

Le grand jour pour le millésime 2016 des vins de l'AOC Côtes de Toul ce lundi. Les vins des 24 vignerons de l'appellation meurthe-et-mosellane ont été dégustés à l'aveugle avant leur commercialisation pour voir s'ils méritent ou non de faire partie de l'AOC. En tout, une quarantaine de vins ont été testés.

Autour de la table, ils sont une dizaine, des vignerons et des oenologues. Le vin est recraché, noté et les avis sont confrontés. L'objectif, c'est de traquer les défauts de ces vins comme l'explique Rémi Schirlen, oenologue-conseil :

Il peut y avoir des petits défauts, légers, qui ne sont pas très problématiques, qui peuvent encore se corriger. Les vins ne sont pas tout à fait terminés. Et après, il peut y avoir des problèmes de typicité, avec un équilibre trop sucré par rapport à l'appellation. Là, les vins sont retirés de l'appellation."

Crédibilité de l'appellation

En cas de problème, le vigneron peut faire appel pour tenter de rester dans l'AOC Côtes de Toul. Pour Stéphane Vosgien, le président de l'organisme de défense et de gestion des vins toulois, ce test est important, il en va de la crédibilité de l'appellation :

Qu'on soit sûr de la qualité du vin, qu'on ne retrouve pas dans vins avec des défauts dans le commerce. Ou des vins trop différents, il faut répondre aux critères de l'appellation."

Et sur la quarantaine de vins testés, seuls deux ont été retoqués.