Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les vols de GPS agricoles, fléau grandissant dans les campagnes

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Déjà touchés par des vols en tous genre, les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à se faire dérober leurs GPS, outil de pointe qui peut valoir plus de 10.000 euros. En France, leur nombre a quadruplé en un an. Illustration en Midi-Pyrénées.

Les vols de GPS agricoles ont quadruplé en France entre 2016 et 2017.
Les vols de GPS agricoles ont quadruplé en France entre 2016 et 2017. © Radio France - Bénédicte Dupont

C'est une technologie sophistiquée et onéreuse embarquée dans leurs tracteurs : le GPS, particulièrement l'antenne sur le toit assez peu sécurisée, et la console ou écran dans l'habitacle, en général incorporé mais pas toujours. En France, 190 vols de ce matériel électronique ont été recensés l'an dernier contre 46 l'année précédente. Les zones où travaillent les céréaliers, qui optent pour ces technologies de pointe sont les plus ciblées. En Occitanie, ce sont la Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Gers et l'Aude.

Reportage dans le Gers, Bénédicte Dupont (1'13'')

Ce sont surtout les antennes, ici la capsule jaune et verte sur le toit, facilement déclipsables, qui sont volées.
Ce sont surtout les antennes, ici la capsule jaune et verte sur le toit, facilement déclipsables, qui sont volées. © Radio France - Bénédicte Dupont

Un matériel coûteux et assez peu sécurisé 

Dans le Gers, par exemple, les gendarmes ont enregistré la première plainte en la matière de l'année ce dimanche 12 août. Dans la soirée, deux exploitants voisins d'Estramiac près de Mauvezin ont été dépouillés de leurs GPS dans leurs tracteurs.

Ils prennent d'abord l'antenne, cette petite capsule sur le toit qu'on peut facilement enlever. Et si ils le peuvent ils prennent l'écran, sauf qu'en général la console est encastrée dans l'habitacle. — Adrien Cassagnade, concession Agricat de Solomiac

Ce matériel est notamment prisé des céréaliers depuis quelques années : très pointu, il permet de rendre la culture plus efficace grâce au positionnement satellite. De l'électronique qui a un prix : la seule antenne coûte environ 4.000 euros, avec l'écran il faut compter dans les 10.000 euros. "C'est un investissement intéressant pour ceux qui ont de grandes parcelles", explique le vendeur John Deere. "Mais il y a encore des efforts en matière de sécurité à faire. Sur certains modèles, la clé qui ouvre un tracteur peut ouvrir tous les autres du même modèle!". Il faut dire que dans les campagnes, on n'est pas forcément méfiant. 

On se surveille les uns, les autres. Il n'y a que ça à faire, nos hangars sont à ciel ouvert. Je connaissais le vol de gasoil et de batteries, mais pas encore de GPS. — Guillaume Corcagnani, voisin des deux victimes

Les écrans GPS sont souvent vissés à l'habitacle donc difficilement "volables".
Les écrans GPS sont souvent vissés à l'habitacle donc difficilement "volables". © Radio France - Bénédicte Dupont

Une filiale bien connue, celle de l'Europe de l'Est

Des histoires de vol ou de vandalisme, les agriculteurs en ont à la pelle. La plus racontée jusque là était effectivement le pillage de carburants, voire même de véhicules entiers. "Ceux qui font ça sont des bandes organisées, elles observent et agissent en une fois avant de s'en aller. Elles savent ce que vaut le matériel et elles peuvent le revendre facilement à l'étranger", précise Adrien Cassagnade. Il y a quatre ou cinq ans, les collègues d'Adrien dans la concession Agricat de Condom ont perdu trois tracteurs dérobés la même nuit! Les véhicules ont été retrouvés quelques mois plus tard en Europe de l'Est.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess