Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Leur récolte commence en Corrèze : les noix et les châtaignes seront plus petites cette année

-
Par , France Bleu Limousin

Le ramassage des noix et des châtaignes commence tout juste dans les vergers corréziens. Les producteurs prévoient une perte du volume global. La quantité de fruit a souffert du gel au printemps et leur taille a pâti de la sécheresse estivale.

Photo Illustration
Photo Illustration © Radio France - Catherine Grain

Corrèze, France

Après les pommes ce sont les châtaignes et les noix qui ont commencé à être ramassées pour l'instant surtout en Corrèze. La récolte des châtaignes devraient commencer plutôt en fin de semaine en Haute-Vienne. Et comme pour les pommes l'effet du climat se fait nettement sentir sur l'une et l'autre production. Le gel du mois de mai avait déjà grandement affecté notamment les noyers. Mais de façon hétérogène précise Philippe Leymat, producteur à Branceilles. "Il y a des parcelles qui sont très bien chargées, d'autres où il n'y a quasiment rien". Pour les marrons même chose. "Il y a des vergers qui ont gelé, souligne Bernard Guérin, président de l'Union interprofessionnelles de la châtaigne Périgord Limousin. "C'est mon cas. Toute la partie basse de mon verger est gelée, il n'y a pas de fruits".

Des producteurs sauvés par l'irrigation

Après le printemps, les producteurs n'étaient cependant pas au bout de leur peine. Car le manque d'eau durant l'été n'a pas permis aux fruits de grossir. La châtaigne par exemple a besoin de beaucoup d'eau les dernières semaines avant son ramassage. Et donc non seulement il y a moins de noix, moins de châtaignes cette année mais en plus les fruits sont en moyenne de plus petit calibre. Seuls ceux qui irriguent leurs vergers ont des fruits vraiment de beau calibre. Il y aura donc au final une perte globale de poids. Difficile de préciser son ampleur pour la châtaigne tant que les fruits ne sont pas ramassés. 

Philippe Leymat en revanche prévoit une production de noix dans son exploitation de 20 à 30 % inférieure aux années de référence. La consolation vient cependant de la qualité des fruits, excellente en générale. Notamment les châtaignes sont exemptes de maladies contrairement à l'année dernière qui avait vu les fruits se dégrader très rapidement après la récolte.

Choix de la station

France Bleu