Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Loi Alimentation : le gouvernement veut bannir le plastique de notre quotidien

mercredi 12 septembre 2018 à 8:00 Par Frédéric Chapuis, France Bleu

La loi Agriculture et Alimentation revient à partir de mercredi devant les députés. Le texte vise à rééquilibrer les relations entre les agriculteurs, les industriels et les grandes surfaces. Dans cette nouvelle version, le gouvernement veut aller plus loin dans l'interdiction du plastique dès 2020.

Le texte de loi prévoit notamment d'interdire les pailles, les verres et la vaisselle en plastique au 1er janvier 2020.
Le texte de loi prévoit notamment d'interdire les pailles, les verres et la vaisselle en plastique au 1er janvier 2020. © Maxppp - Maxppp

C'est une réforme très attendue par le monde agricole. La loi Agriculture et Alimentation déjà votée en première lecture revient en seconde lecture à l'Assemblée nationale à partir de ce mercredi. Le texte qui vise à permettre aux agriculteurs à vivre de leur métier reprend dans les grandes lignes les principales mesures déjà adoptées. 

L'interdiction du plastique élargie au 1er janvier 2020 

Si le volet économique n'évolue pas, en revanche le volet sociétal du projet de loi ambitionne d'aller plus loin dans l'interdiction du plastique dans nos vies. En plus des coton-tiges, gobelets, verres et assiettes en plastique qui devront avoir disparu au 1er janvier 2020, le gouvernement rajoute les pailles ainsi que les touillettes à café. Et la liste pourrait encore s'allonger puisque des amendements ciblent également les couverts, couvercles à gobelet, plateaux repas, pots à glace, saladiers, et boîtes jetables. Enfin le texte prévoit aussi la fin des bouteilles d'eau potable dans les cantines scolaires. 

Plus aucun plastique dans les cantines scolaires ?

Le plastique comme contenant de cuisson est aussi sur la sellette. Il est accusé de transmettre des perturbateurs endocriniens aux aliments. Le projet de loi prévoit ainsi d'expérimenter le sans-plastique, dans les cantines des villes volontaires pour trois ans. 

Cette mesure étant déjà appliquée dans plusieurs villes comme Montrouge ou Bordeaux, certains députés espèrent s'en inspirer et généraliser l'interdiction du plastique.