Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loiret : Une ânesse de Provence d'Oussoy en Gâtinais au salon de l'agriculture

-
Par , France Bleu Orléans
Loiret, France

Le salon de l’agriculture va se tenir durant dix jours à Paris. Parmi les agriculteurs et éleveurs du Loiret présents cette année, il y a Alexandra Laurent-Claus et son ânesse prénommée : Bohème.

Bohème et sa propriétaire Alexandra Laurent-Claus
Bohème et sa propriétaire Alexandra Laurent-Claus © Radio France - Christophe Dupuy

Installée dans le Loiret à Oussoy en gâtinais entre Lorris et Montargis, la jeune femme élève des ânes de Provence. Elle va pour la première fois séjourner dix jours Porte de Versailles en compagnie de Bohème, une ânesse qui va participer au concours général.

La croix de Saint André

Bohème a sept ans, elle est née sur l’élevage d’Alexandra installée depuis 2009 au lieu-dit la Baudière. C’est une ânesse de Provence dont la race se reconnaît à ses poils marron qui forment une croix sur son dos et ses épaules : la croix de Saint André. Elle est de couleur gris tourterelle, un gris clair un peu rosé. Les ânes de Provence ou ânes du berger sont des animaux robustes qui servaient autrefois en montagne à transporter victuailles et agneaux blessés. Bohème "est une perle" dit sa propriétaire, elle ne devrait pas trop être chamboulée par la foule du salon.

Bohème et sa croix de Saint André dessinée sur son dos et ses épaules
Bohème et sa croix de Saint André dessinée sur son dos et ses épaules © Radio France - Christophe Dupuy

Dix jours loin de la ferme

C'est la première fois qu'Alexandra Laurent-Claus va participer au salon de l'agriculture. L'éleveuse est un peu anxieuse à l'idée de laisser sa ferme aussi longtemps. Elle compte sur son mari, éleveur de vaches laitières pour veiller sur son cheptel de 28 femelles et sur un petit bout de chou arrivé il y a quelques mois dans la famille. Participer au salon de l’agriculture c’est tout de même une manière pour elle de faire découvrir son métier. Alexandra produit du lait d’ânesse avec lequel elle fait fabriquer ensuite du savon et des produits cosmétiques. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess