Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Vaste opération de recyclage pour les pneus qui encombrent les exploitations agricoles du Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

Le Loiret est le premier département de la Région à rejoindre le dispositif "Ensivalor", destiné à recycler les vieux pneus d'ensilage. Très utilisés pendant des années pour caler les bâches dans les exploitations agricoles, ils sont désormais encombrants. Et s'en débarrasser coûte cher.

A Chuelles, dans le Loiret, un agriculteur dépose les pneus usagés récupérés sur son exploitation, pour qu'ils soient recyclés.
A Chuelles, dans le Loiret, un agriculteur dépose les pneus usagés récupérés sur son exploitation, pour qu'ils soient recyclés. © Radio France - Camille Huppenoire

150 euros. C'est le coût du recyclage d'une tonne de pneus automobiles. Dans certaines exploitations agricoles, ce sont plusieurs tonnes de ces vieux pneus qui encombrent l'espace ! Très utilisés pendant des années pour tenir les bâches d'ensilage, qui protègent les fourrages, ils sont désormais obsolètes. D'autres techniques les ont remplacés. Mais comment se débarrasser de ces pneus, que seules les entreprises très spécialisées sont capables de recycler ? Pour résoudre le problème, le Loiret rejoint le plan national "Ensivalor", destiné à récupérer et recycler tous ces pneus usagés.

Du 22 au 26 février, sur plusieurs sites de collecte majoritairement situés à l'est du Loiret, les agriculteurs déposent les pneus usagés récupérés sur leurs exploitations. A Chuelles, c'est le site de la coopérative agricole Caproga qui récolte les pneus. "Il faut de la place, un pont bascule pour faire la pesée, des engins de manutention" énumère Sylvain Deseau, de la chambre d'agriculture du Loiret. Une fois pesés -pour calculer le reste à charge payé par l'agriculteur-, les pneus sont déchargés, puis récupérés ensuite par des camions qui les emmènent au recyclage.

C'est un peu de l'écologie silencieuse - Alexandre Nioche, FNSEA 45

"[Les pneus]sont notamment destinés à la cimenterie" explique Alexandre Nioche, du FNSEA 45, vice-président de la chambre d'agriculture. "[La démarche] de recyclage est extrêmement coûteuse pour les agriculteurs. Le coût est amoindri grâce à la participation de plusieurs partenaires, comme le Crédit Agricole ou des laiteries voisines. Mais il y a un reste à charge de 75 euros par tonne.

Les pneus ne restent pas longtemps sur le site de collecte : des camions viennent régulièrement les récupérer.
Les pneus ne restent pas longtemps sur le site de collecte : des camions viennent régulièrement les récupérer. © Radio France - Camille Huppenoire

Une somme que Nicolas Beets, éleveur à Saint-Germain-des-Prés, est disposé à payer pour se débarrasser des 25 tonnes de pneus qui encombrent son exploitation. "Ce n'est pas non plus une somme exorbitante. Ces pneus, en vieillissant, se délabrent. C'est dangereux pour nous, pour les animaux, pour l'environnement. Donc cette démarche est bienvenue." D'ici la fin de l'année, ce sont 430 tonnes de pneus qui devraient être récupérés chez les agriculteurs du Loiret, avec deux périodes de collecte : cette semaine, et à l'automne. 

#MaSolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess