Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

Attaque à Strasbourg : au moins trois morts, le tireur en fuite identifié et activement recherché

Agriculture – Pêche

Des poules pour protéger les ruches des frelons asiatiques

jeudi 26 avril 2018 à 4:38 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Maine et France Bleu

Depuis trois ans, Daniel Poirier a installé ses ruches au sein de l'exploitation de Mickael Naveau, fermier de Loué à Auvers-sous-Montfaucon. La présence de poules autour des ruches protège les abeilles : il n'y a plus aucune attaque de frelons asiatiques.

Daniel Poirier (à gauche) à installé ses ruches chez Mickael Naveau. Depuis, il ne souffre plus des attaques de frelons asiatiques.
Daniel Poirier (à gauche) à installé ses ruches chez Mickael Naveau. Depuis, il ne souffre plus des attaques de frelons asiatiques. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Loué, France

Et si le salut des ruches face aux frelons asiatiques passait par les poules ? Depuis une quinzaine d'années, ce nuisible a conquis la France, et fait des ravages dans les ruches. Les apiculteurs perdent une grosse partie de leur production. Mais depuis trois ans, Daniel Poirier n'a plus à se faire du soucis. 

Daniel Poirier a installé ses ruches au sein d'une exploitation de poules, à Loué. Depuis, il n'a plus d'attaques de frelons asiatiques.

Au départ, souhaitait simplement profiter des arbres de l'exploitation de Mickael Naveau, éleveur de poules à Loué,  pour donner du bon goût à son miel. Mais un jour, alors qu'il inspecte ses ruches,  cet apiculteur a fait une sacrée découverte : les poules se sont installées tout autour. "A chaque fois qu'un frelon arrivait, clac, elles piquaient. Ça a été très efficace, et j'ai apporté une bonne quantité de ruches, et franchement le développement est considérable. C'est magnifique !"

Une coopération qui profite à l'apiculteur et à l'éleveur

Aujourd'hui, l'apiculteur possède 70 ruches sur le site. Il en est sûr, l'absence de frelons, c'est grâce à l'action des volailles. "J'ai un autre site juste à côté. L'année dernière, j'ai enlevé jusque 45 frelons par jour. Ici, on est à moins de deux kilomètres. Si les frelons voulaient venir, ils pourraient très bien le faire. Mais non, il n'y en a pas.

Cette collaboration entre poules et abeilles, c'est du gagnant gagnant estime Mickael Naveau, l'éleveur. Il récupère du miel en échange du bout de terrain. Et en plus, ses 160 hectares de champs se portent beaucoup mieux depuis l'arrivée des abeilles. " Il y a une meilleure pollinisation. J'ai du colza autour des ruches, et j'ai un bon rendement, je n'ai pas à me plaindre. J'ai pu diminuer fortement mes intrants, c'est-à-dire ce que l'on apporte à la culture pour qu'elle se développe. Je pense que c'est vraiment un plus", confie ce membre de la coopérative des Fermiers de Loué. 

Plusieurs partenariats en cours

Cette méthode fait des émules. Daniel Poirier a formé une jeune apicultrice, et plusieurs coopérations avec des éleveurs de poules sont en train de se monter sur le département.    

A écouter, le reportage de France Bleu Maine, sur l'exploitation de Mickael Naveau. 

Le reportage de la rédaction de France Bleu Maine, sur l'exploitation de Mickael Naveau.