Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Loup en Limousin : "La cohabitation du loup avec les éleveurs ovins n'est pas possible" dit la FDSEA de Haute-Vienne

mercredi 6 mars 2019 à 10:12 Par Alain Ginestet et Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

L'Etat met en place un réseau de correspondants-loup en Haute-Vienne. Des personnes formées pour identifier et recueillir les traces du canidé, dont la présence n'est pas reconnue en Limousin. Le Référent chasse de la FDSEA en Haute-Vienne, Pascal Germond, était l'invité de FBLimousin ce mercredi.

¨Pascal Germond, référent-chasse de la FDSEA 87
¨Pascal Germond, référent-chasse de la FDSEA 87 © Radio France - Jérôme Ostermann

Haute-Vienne, France

L'Etat met en place un réseau de correspondants-loup en Haute-Vienne. Des personnes formées pour identifier et recueillir les traces du canidé, dont la présence n'est pas reconnue en Limousin. Le référent chasse de la FDSEA en Haute-Vienne, Pascal Germond, était l'invité de France Bleu Limousin ce mercredi.

"Ce réseau, c'est aujourd'hui nous dire qu'il faut accepter le loup, alors que nous on considère que _le loup n'est pas compatible avec notre système herbager_. On se sert de l'herbe dans des zones où les animaux peuvent pâturer, dans des espaces pentus et humides qu'ils entretiennent, et le loup va venir bouleverser tout ça" estime Pascal Germond.

Est-ce que le loup est déjà là, d'après vous ?

Il y a des suspicions d'attaques. Mais pour le moment tout ce qui a été prouvé , c'est que ce sont des chiens loups. On attend que l'Etat fasse le travail nécessaire pour prouver que ce sont de vrais loups, auquel cas il faudra penser à réguler.

Que propose la FDSEA  en Haute-Vienne ?

On considère que tous les chiens errants, les chiens loups, les croisés, qui ne sont pas identifiés comme des loups à 100% sont des nuisibles, et à ce titre là, ils doivent être réguler pour ne pas gêner la production et l'herbage. De toute façon, les animaux sauvages ne se régulent pas tout seul. Donc, à un moment donné, il faudra les réguler.

Mais selon vous, une cohabitation est-elle possible ?

Non, la cohabitation avec les éleveurs ovins n'est pas possible. C'est déjà une population qui a les revenus les plus bas de France, qui a des difficultés, son travail est pénible, ils ont déjà des problèmes avec des insectes... Si on leur met le loup en supplément, ça leur fera une charge de travail telle que demain, on n'aura plus d'éleveurs ovins, ou alors il y aura juste des ovins en bâtiments. (...) Le pastoralisme s'est développé avec la disparition du loup, peu à peu. Si demain on réintroduit le loup, on va faire le chemin inverse des années 60, et on va faire des bâtiments où on enfermera les animaux. Et l'écologie dans tout ça aura tout perdu.