Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

"Macron réponds nous ! " : plus de 200 agriculteurs de la Loire ont manifesté au péage de Veauchette

Des tracteurs ont convergé d'une dizaine de points du département de la Loire jusqu'au péage de Veauchette sur l'A72 ce mardi midi.

"Macron veux-tu encore de nous, de tes paysans ? " interroge une des pancarte de manifestation ligérienne.
"Macron veux-tu encore de nous, de tes paysans ? " interroge une des pancarte de manifestation ligérienne. © Radio France - ER

Veauchette, France

200 à 250 agriculteurs se sont donnés rendez-vous au péage de Veauchette ce mardi midi, à l'appel des Jeunes agriculteurs et de la FDSEA. Les exploitants convergeaient d'une dizaine de points du département, que ce soit du Gier, de l'Ondaine, de la Plaine ou du Pilat, au volant de leurs tracteurs. D'où des perturbations sur les principaux axes de la Loire le matin avant un blocage total de l'A72 à la mi-journée et des ralentissements ensuite sur le chemin du retour à la ferme.

Macron réponds nous ! 

Leur mot d'ordre "Macron réponds nous !" Message adressé encore plus directement au président de la république, même si le spectre des raisons de la colère est très large, englobant les problèmes de prix, les traités internationaux, le sentiment d'être en permanence dénigrés, c'est surtout la loi Agriculture et alimentation qui suscite le plus de déceptions. 

Bloquer Lyon

Une grande partie des troupes comptent bien remettre le couvert ces prochaines semaines en sortant du département. "Si on vient de tout Rhône-Alpes, on peut vite bloquer Lyon", lance un éleveur de la plaine du Forez. "De toute façon, on n'a plus le choix", ajoute ce jeune agriculteur qui se donne encore deux ans avant "mettre la clé sous la porte".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu