Agriculture – Pêche

Les agriculteurs maintiennent le blocage à Guingamp et promettent d'autres actions

Par Romain Romain Pouzin Roux, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu jeudi 21 janvier 2016 à 14:32 Mis à jour le jeudi 21 janvier 2016 à 16:13

Comme mercredi, les agriculteurs ont brulé des pneus sur la chaussée.
Comme mercredi, les agriculteurs ont brulé des pneus sur la chaussée. © Radio France

La journée de jeudi a de nouveau été marquée par le blocage de la RN12 dans les Côtes d'Armor. A Quimper, la situation a dégénéré. De son côté, le gouvernement a annoncé qu'il allait ajuster son plan de soutien à l'élevage.

Après l'intervention des forces de l'ordre pour lever le barrage de la RN 12 près de Saint-Brieuc jeudi matin, les agriculteurs se sont de nouveau mobilisés toute la journée en bloquant de nouveau la voie express à deux endroits différents.

A Plestan, près de Lamballe, le barrage a tenu trois heures avant d'être levé par les agriculteurs. A Guingamp, en revanche, alors que les agriculteurs avaient promis dans la journée de lever le blocus, ils ont finalement décidé d'y rester toute la nuit. A l'heure où nous bouclons cet article, la préfecture, opposé au maintien du blocage, se penchait sur une éventuelle intervention des forces de l'ordre pour les déloger.

La mobilisation s'étend puisqu'à Quimper plusieurs tracteurs se sont retrouvés devant la Préfecture. Le ton est vite monté : les CRS sont intervenus à coups de gaz lacrymogènes. Et toujours dans les Côtes d'Armor, mais cette fois sur la RN 164, près de Gomené, un barrage s'était improvisé jeudi en début de soirée. 

Du côté du gouvernement, Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, a annoncé qu'il allait "ajuster" le plan de soutien à l'élevage, doté de 600 millions d'euros. Le but est de prendre en compte la persistance des crises agricoles, malgré les mesures prises pendant l'été.

Mais il faut s'attendre à d'autres perturbations puisque la FDSEA des Côtes d'Armor a prévenu que la journée de vendredi serait émaillée d'autres actions. Pour certains, c'est à l'aube que la mobilisation commence : les agriculteurs d'Ille-et-Vilaine se sont donnés rendez-vous dès 6h30 devant la Préfecture à Rennes pour "réveiller M. le Préfet", disent-ils.

Revivez la journée de jeudi

18h30 : Finalement, les agriculteurs ont décidé de maintenir le blocage de la RN12 à Guingamp toute la nuit. Quelques agriculteurs du Finistère sont actuellement sur la route pour leur prêter main forte.

18h : Stéphane Le Foll annonce qu'il recevra la semaine prochaine le préfet de Bretagne, les élus de la région et les professionnels.


_17h40 : _Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, fait un point sur la crise de l'élevage.


16h30 : Les agriculteurs vont bientôt libérer l'échangeur de Carmoran près de Plestan pour prendre la direction de Lamballe. Mais avant de partir, ils déversent des gravats sur la route.

16h15 : Les agriculteurs promettent de lever le blocage près de Guingamp ce soir à 18h, mais ils annoncent qu'ils reviendront demain. Selon le président de la FDSEA des Côtes d'Armor, les agriculteurs pourraient être reçus par Manuel Valls dans les prochains jours. En tout cas, il s'est entretenu au téléphone avec le ministre Stéphane Le Foll, qui doit s'exprimer dans un peu plus d'une heure. En attendant d'être reçu par le gouvernement, les actions vont continuer. Le Conseil d'Administration de la FDSEA 22 se retrouve ce soir pour décider des suites.

16h : A Plestan, près de Lamballe, la circulation a rouvert dans un sens. Une déviation a été mise en place.

15h45 : La préfecture des Côtes d'Armor fait le point. Elle conseille aux automobilistes faisant le trajet Brest-Rennes ou inversement de ne pas emprunter la RN 12 mais de prendre plutôt la RN 164. Le tronçon de la RN 12, malmené par les agriculteurs mercredi avant d'être libéré ce jeudi matin, devrait rouvrir "avant la fin de la soirée" fait savoir le préfet.

Suivez aussi la situation sur notre carte interactive : 

 Les cultivateurs se joignent au mouvement

15h : La police charge près de Guingamp pour empêcher les agriculteurs de s'installer sur la RN 12, toujours bloquée dans les deux sens. Les éleveurs ne comptent rien lâcher et n'ont pour l'instant reculé que de quelques mètres devant la police. Les cultivateurs ont décidé de se joindre à la mobilisation et sont actuellement en route avec des tracteurs pour prêter main forte à leurs collègues.

14h45 : Les blocages routiers près de Plestan ont un impact sur la circulation jusqu'à Lamballe.

 

14h : Près de Guingamp, ils sont une trentaine d'agriculteurs à s'être mobilisés. Comme la vieille, ils démontent les rails de la RN 12 après avoir allumer un feu sur la route.

"On ne va pas en rester là"

Dès ce matin, les agriculteurs avaient prévenu. "On ne va pas en rester là, on veut des réponses et pour l'instant il n'y en a aucune", expliquait l'un d'entre eux à notre reporter. "La seule chose pour faire déplacer le politique, c'est le blocage. On peut toujours aller manifester dans un champ mais ils en auront rien à faire", ajoutait un autre éleveur.

De son côté, si la préfecture a tenté de calmer le jeu, elle ne compte pas laisser les agriculteurs faire sans réagir. "Ma porte est ouverte au dialogue, mais je suis aussi prêt au combat", a prévenu le préfet des Côtes d'Armor.

Réécoutez le reportage de Johan Moison

Les agriculteurs poursuivent la mobilisation