Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Maltraitance sur des veaux : L214 dénonce les brutalités commises dans un centre de transit près de Cherbourg

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

L214 et Eyes on Animals ont publié ce jeudi une vidéo sur les conditions de transport des jeunes veaux de l'Irlande jusqu'aux Pays-Bas, via le port de Cherbourg et le centre de transit des bovins à Couville (Manche).

Un centre de transit de Couville est épinglé dans cette vidéo publiée par les associations L214 et Eyes on Animals.
Un centre de transit de Couville est épinglé dans cette vidéo publiée par les associations L214 et Eyes on Animals. - Extrait Video L214

C'est la deuxième fois en un an que les associations de protection animale L214 et Eyes on Animals enquêtent sur la façon dont les veaux de moins de trois semaines sont transportés "pendant près de 50 heures" depuis l'Irlande, jusqu'au Pays-Bas, pour y être engraissé. Un trajet qui s'effectue via le port de Cherbourg  et les centres de transit situés à Couville et Tollevast.

Une première vidéo avait été publiée en mai 2019. Cette fois, l'enquête s'est déroulée fin février et début mars 2020 et la vidéo est à découvrir ici. Quatre équipes de militants ont suivi du 3 au 6 mars un convoi de camions bétaillères transportant près de 3.000 veaux, depuis Rosslare en Irlande jusqu'à un centre d'engraissement au nord de la Hollande. Après 19h de transport en mer dans un ferry, ces veaux non sevrés ont été placés une douzaine d'heures dans le centre de transit de Couville pour y être nourris.

Des images de coups

Dans cette vidéo, les associations diffusent également des images tournées au sein de ce centre de transit fin février. "Les veaux sont déshydratés, épuisés, quand ils arrivent, commente Sébastien Arsac, le co-fondateur de l'association L214. [Un] seul repas de tout le trajet. Ils doivent boire très vite, ils ne sont pas rassasiés et cela entraîne parfois des maltraitances : les employés donnent des coups de pied et de bâtons pour détacher les veaux des tétines. Les animaux sont entassés les uns sur les autres. On voit sur nos images que certains ne résistent pas et sont euthanasiés sur place."

Près de 200.000 veaux transitent chaque année par le port de Cherbourg, selon l'association.

Une plainte déposée

Lors de la précédente enquête en 2019, L214 et Eyes on Animals avaient diffusé des images du centre de transit de Tollevast et déposé plainte pour actes de cruauté. L'enquête ouverte par le parquet de Cherbourg est toujours en cours d'instruction.

"Ce sont des images semblables à celles de l'an dernier. Malgré la sensibilisation, les comportements de maltraitance se poursuivent", regrette Sébastien Arsac. Cette fois, L214  a déposé une plainte auprès de la Commission européenne : elle demande  l'arrêt des transports ces veaux de moins de trois semaines. En pleine épidémie de Covid-19, elle a également lancé une pétition sur internet pour réclamer l'arrêt de tous les longs transports d'animaux.

Le centre de transit mis en demeure

Le procureur de la République de Cherbourg a été avisé et "un contrôle de la Direction départementale de la protection des populations va être diligenté dans les meilleurs délais", explique la préfecture de la Manche. L'entreprise a également été "mise en demeure pour que soient rappelées les consignes de traitement approprié aux animaux".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu