Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Manifestations agricoles : "Blocages oui, détériorations non'' dit le Préfet du Finistère

mercredi 27 janvier 2016 à 9:19 Par Joan Bizien et Régis Hervé, France Bleu Breizh Izel

Jean-Luc Videlaine, le préfet du Finistère, était l'invité ce matin de France Bleu Breizh Izel. Il a réagi aux manifestations agricoles et aux blocages annoncés en Bretagne ce mercredi.

Jean-Luc Videlaine, préfet du Finistère
Jean-Luc Videlaine, préfet du Finistère © Radio France - Joan Bizien

Finistère, France

" Tout porte à croire que les barrages, les entraves à la circulation auront lieu non seulement sur le réseau national mais aussi les routes départementales ". Une cellule de crise a d’ailleurs été mise en place à la Préfecture du Finistère pour coordonner les déviations a annoncé ce matin sur France Bleu Breizh Izel, le préfet du Finistère Jean-Luc Videlaine.

« Les forces de l’ordre seront présentes en nombre proportionné sur le département ». Car selon Jean-Luc Videlaine, « Face à un tel mouvement avoir l’attention a priori, après on adaptera, de développer une forme de guérilla serait un peu vain. On n’a pas une réflexion de va-t-en-guerre. »

Le préfet du Finistère est ferme : « Bloquer c’est une chose, c’est déjà pénible pour les usagers, dégrader c’est autre chose. Faire des feux abîme la chaussée et certains ponts du Finistère sont déjà fragiles. On avisera suivant l’évolution de la situation. »

Le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, a annoncé hier un réajustement de son plan de soutien à l'élevage avec une enveloppe globale, toutes filières confondues de 290 millions d'euros, dont 125 millions pour les éleveurs. Pour Jean-Luc Videlaine, « cet argent pour le Finistère sera bien utile. Parce que l’on a consommé les dotations précédentes et comme la situation s’est dégradée, il y a d’autres personnes à servir. » Et d’estimer « Le ministre de l’agriculture a annoncé la préparation sans délai d’un décret sur l’étiquetage des produits transformés. C’est un point essentiel demandé depuis longtemps par les agriculteurs. »