Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marché aux veaux de Château-Gontier-sur-Mayenne : "On est content, l’activité a retrouvé son cours normal"

-
Par , France Bleu Mayenne

Sur le marché aux veaux de Château-Gontier-sur-Mayenne, les ventes se sont poursuivies pendant le confinement, sans interruption. Mais l'activité avait tout de même diminué. Elle est revenue à son niveau habituel au mois de juin.

Le marché aux veaux de Château-Gontier-sur-Mayenne a reçu une récompense d'Interbev pour avoir poursuivi son activité pendant le confinement.
Le marché aux veaux de Château-Gontier-sur-Mayenne a reçu une récompense d'Interbev pour avoir poursuivi son activité pendant le confinement. © Radio France - Charlotte Coutard

C'est une activité qui ne s'est jamais arrêtée ces dernières semaines en Mayenne : le marché aux veaux de Château-Gontier-sur-Mayenne, qui se tient tous les jeudis matins au Forail, dans l'Espace Saint-Fiacre. Les ventes ont continué pendant le confinement, sans aucune interruption des marchés, grâce à une dérogation accordée par le Préfet de la Mayenne. Mais évidemment, l'activité a été moindre, les responsables ont constaté une diminution de l'ordre de 60% par rapport à d'habitude, soit 300 à 350 veaux à vendre au lieu de 700 à 800 par jeudi en temps normal, explique Jean-Jacques Gendry, responsable administratif du foirail de Château-Gontier-sur-Mayenne.

Tous les opérateurs sont revenus

"Il y a eu beaucoup moins d'apports puisque certains opérateurs avaient fait le choix de ne plus venir au marché pour ne pas exposer le personnel pendant la période Covid, ils avaient interdit à leurs personnels de fréquenter les marchés pendant cette période. D'autres opérateurs ont continué leur activité. On est contents de voir que l'activité a retrouvé son _cours normal au niveau des apports. Tous les opérateurs sont revenus._" Jeudi dernier, 629 veaux étaient à vendre, 711 le jeudi 11 juin, 800 veaux le premier jeudi de juin.

Un retour progressif à la normale pour les ovins

En revanche, le secteur ovin n'a pas du tout fonctionné pendant la période de confinement, mais les apporteurs reviennent peu à peu. "Pour les ovins, ce sont surtout des particuliers qui les amènent au marché. Pendant la période de confinement, ils n'ont pas voulu s'exposer, ils ne sont pas venus. _Il y a un retour à la normal qui s'opère depuis deux semaines_", assure Jean-Jacques Gendry.Il y a 15 jours, 26 ovins étaient à vendre, une dizaine jeudi dernier.

Jean-Jacques Gendry, responsable administratif du foirail

C'est un service public que la municipalité met à disposition, il fallait absolument qu'on puisse continuer cette activité

Le marché aux veaux de Château-Gontier-sur-Mayenne a reçu une récompense d'Interbev Pays-de-la-Loire jeudi dernier, l'association Interprofessionnelle du Bétail et des Viandes, pour avoir poursuivi son activité pendant le confinement. Pour Jean-Jacques Gendry, le marché ne pouvait pas abandonner les éleveurs pendant le confinement : "Les producteurs laitiers ne sont pas tous équipés pour garder des petits veaux nourrissons pendant plusieurs semaines. Ils ont vocation à les vendre au bout de 13 / 14 jours, ils n'ont pas de nurseries pour les garder un mois ou six semaines".

Jean-Jacques Gendry

Pendant le confinement, les cours du veau nourrisson se sont maintenus. En revanche, les cours de la viande de veau se sont effondrés, une chute de près de deux euros le kilo de viande, du fait de l'arrêt de la restauration collective. Ces cours remontent légèrement depuis le déconfinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu