Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2017

Marne : l'agriculture à l'heure des outils connectés

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne
Châlons-en-Champagne, France

Depuis un an, un agriculteur de Saint-Memmie dans la Marne teste des outils connectés sur son exploitation céréalière. Des outils mis au point par une start-up châlonnaise pour faciliter la vie des agriculteurs au quotidien. Visite de ce lieu d'expérimentation.

Bertrand Chauffert et Marie-Pierre Deplaine dans le hangar agricole de Saint-Memmie.
Bertrand Chauffert et Marie-Pierre Deplaine dans le hangar agricole de Saint-Memmie. © Radio France - Sophie Constanzer

Bertrand Chauffert sert en quelque sorte de "cobaye". Sur son exploitation de Saint-Memmie où il cultive 135 hectares de grandes cultures -blé, orge, betteraves- , il teste des outils connectés développés par l'entreprise Nexxtep à Châlons-en-champagne. Le premier à bord du pulvérisateur lors qu'il sort pour faire des traitements dans ses champs: un boîtier vert qui clignote, une balise avec GPS. "La balise lit le produit de traitement...ensuite le tracteur quand il se déplace le GPS indique la parcelle, les surfaces qui sont traitées...", explique Bertrand Chauffert. Ce qui permet de donner une "dose hectare" et tout est transmis directement à un logiciel sur ordinateur.

Moins de paperasse et gain de temps

"Ca permet d'avoir des stocks toujours à jour, de savoir quelles parcelles ont été pulvérisées, tout se fait automatiquement et donc il y a très peu de saisie à faire", souligne Marie-Pierre Deplaine, chargée de communication dans l'entreprise Nexxtep, qui développe l'outil "keyfield". Car habituellement, la saisie et la gestion des stocks de produits phytosanitaires se fait souvent sur cahier à la fin de la journée. Et puis sur ordinateur, Bertrand Chauffert peut aussi avoir un rapport détaillé de son travail de la journée avec un appareil GPS installé sur son tracteur ou sa charrue : l'appareil analyse"tous les kilomètres parcourus et les surfaces travaillées...".

Le boîtier vert est directement installé sur le pulvérisateur et connecté à un logiciel.
Le boîtier vert est directement installé sur le pulvérisateur et connecté à un logiciel. © Radio France - Sophie Constanzer

Un piège à insectes connecté relié au téléphone portable !

La ferme de Bertrand Chauffert, qui est agriculteur depuis plus de 20 ans à Saint-Memmie, sert donc de lieu d'expérimentation. Au total, 5 à 6 appareils connectés ici sont testés dont des stations météo, ou encore... un piège à insectes connecté ! "On est capable de voir le nombre d'insectes qui sont tombés dans le piège, à quelle heure ils sont tombés... ce qui permet de dire à l'agriculteur: le seuil est atteint et il faut traiter". Pour éviter de traiter inutilement ou trop tard. "Là l'avantage c'est d'avoir l'interface sur son téléphone portable et de ne pas avoir à prendre la voiture pour faire tout le tour des champs pour vérifier les pièges...", explique Marie-Pierre Deplaine. Le gain de temps : voilà l'objectif.

Visite de la ferme, lieu de tests.

A noter que l'entreprise châlonnaise Nexxtep sera présente au SIMA, le Mondial des fournisseurs de l'Agriculture et de l'Elevage qui débute ce dimanche à Villepinte, l'autre grand rendez vous des exploitants après le Salon de l'agriculture.

A LIRE AUSSI :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess