Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Mauvaise saison pour les paludiers de Guérande

lundi 24 septembre 2018 à 11:02 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

Dans les marais salants de Guérande, la récolte de sel touche à sa fin. On sait déjà que 2018 sera une mauvaise année. A la coopérative des Salines, les 210 paludiers devraient rentrer autour de 8 500 tonnes de sel sachant qu'une année moyenne, ils en récoltent 12 000.

La saison touche à sa fin dans les marais salants de Guérande
La saison touche à sa fin dans les marais salants de Guérande © Radio France - Anne Patinec

Guérande

Dans les marais salants de Guérande,on aperçoit encore des tas de sel protégés par des bâches blanches en attendant que les paludiers ne les transportent jusqu'à la coopérative. Avec les pluies de la fin de la semaine, l'activité s'est sacrément ralentie. Si le mois de septembre a été intense, c'est une mauvaise saison qui s'achève. Car même si l'été a été ensoleillé, la météo n'a pas été bonne pour le sel en raison des violents orages.  La Coopérative des Salines devrait engranger autour de 8 500 tonnes contre 12 500 pour une année moyenne.

On a eu deux gros orages en juin et en juillet. Le beau temps qu'on a eu cet été a surtout permis de faire évaporer l'eau douce qui est tombée . Et donc le temps qu'on redémarre, on perd du temps sur la récolte. Il faut du temps pour que la cristallisation revienne.  On reste philosophes, sinon faut pas être paludier". Charlotte Le Feuvre, la présidente de la Coopérative Les Salines

2018 est une mauvaise année pour les paludiers - Radio France
2018 est une mauvaise année pour les paludiers © Radio France - Anne Patinec

Trois ans et demis de stock

Heureusement pour répondre à la demande, la coopérative  (qui compte 210 des 300 paludiers des marais de Guérande) dispose d'un stock de sel conséquent, autour de trois ans et demis. Un stock essentiel qui permet aussi aux paludiers d'avoir des revenus assez réguliers. D'ici quelques semaines, les paludiers vont attaquer les travaux de remise en état de leurs salines. Le sel de Guérande continue d'avoir la côte auprès des consommateurs; il est aujourd'hui exporté dans une soixantaine de pays.