Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Mayenne : le sénateur Guillaume Chevrollier entend "défendre" le modèle agricole face au mouvement végan

-
Par , France Bleu Mayenne

Avec ce fascicule écrit avec le groupe Chasse et pêche du Sénat, l'élu Les Républicains de la Mayenne affirme vouloir rester "vigilant" face à la "menace" que représente le véganisme. Il assure que ce rapport "n'est pas contre le mouvement végan", mais "cherche à rééquilibrer le débat".

Le sénateur LR de la Mayenne Guillaume Chevrollier présente le fascicule ""Adieu veau, vache, cochon, couvée : ce que les végans et antispécistes veulent supprimer !" écrit avec le groupe Chasse et pêche du Sénat
Le sénateur LR de la Mayenne Guillaume Chevrollier présente le fascicule ""Adieu veau, vache, cochon, couvée : ce que les végans et antispécistes veulent supprimer !" écrit avec le groupe Chasse et pêche du Sénat © Radio France - Jeanne Daucé

Laval, France

"Une utopie", "une propagande simpliste". Des termes forts pour décrire le véganisme dans le fascicule "Adieu veau, vache, cochon, couvée : ce que les végans et antispécistes veulent supprimer !", écrit par le groupe Chasse et pêche du Sénat. L'idéologie végan est un mode de vie qui implique de ne plus manger ou consommer de produits animaux. 

Face à ce qu'il considère comme une "menace", le sénateur Les Républicains de la Mayenne Guillaume Chevrollier entend ainsi "_défendre un mode de vie, les traditions de notre pays, notre gastronomie_. Il faut être vigilant à l'impact qu'aurait la diffusion massive du véganisme sur la gastronomie française, que les Français apprécient et qui s'exporte dans le monde entier." 

"Il faut être vigilant à l'impact qu'aurait la diffusion massive du véganisme sur la gastronomie française" - Guillaume Chevrollier, sénateur LR de la Mayenne

"Ce fascicule cherche à rééquilibrer le débat"

Guillaume Chevrollier espère aussi que ce fascicule souligne "_le poids économique des filières agricoles_. Il faut aussi rappeler à chacun que derrière ces filières, il y a des hommes et des femmes qui font bien leur travail et qui ont à cœur de nourrir la population. On a eu en Mayenne, comme sur l'ensemble du territoire des exploitations agricoles visitées par des mouvements engagés ou des boucheries qui ont subi des menaces. Il existe de nombreuses occasions de visiter des fermes ouvertes, de promotions de ce qu'est l'agriculture : que ces gens-là viennent voir la réalité sur le terrain des agriculteurs et avoir une meilleure connaissance de leur travail." 

"Ce n'est pas un fascicule contre le mouvement végan" - Guillaume Chevrollier, sénateur LR de la Mayenne

Avec ce rapport, le sénateur de la Mayenne entend aussi "créer le débat, parce qu'il est aujourd'hui un peu dicté par des mouvements d'opinion, comme le véganisme ou le mouvement animaliste, qui ont des phrases choc."

"Ce n'est pas un fascicule contre le mouvement végan, insiste le sénateur, on le respecte : mais que ces personnes-là respectent aussi la liberté des autres. Ce fascicule cherche à rééquilibrer le débat, pour qu'il soit éclairé."

Jeanne Daucé