Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Mayenne : un collectif d'associations pour faciliter la transmission des exploitations agricoles

-
Par , France Bleu Mayenne

Le réseau Tacts 53 a été officiellement lancé samedi 9 novembre à Grazay. Ce collectif regroupe 12 associations mayennaises du monde rural qui veulent faciliter la transmission en agriculture et accompagner l'installation des nouveaux paysans.

Une exploitation agricole - Photo d'illustration
Une exploitation agricole - Photo d'illustration © Maxppp - Christian Watier

Grazay, France

Le passage de relais entre anciens et nouveaux agriculteurs peut parfois être difficile. Dans 10 ans, 50% des fermes mayennaises seront à reprendre. "Tous pour une Agriculture Citoyenne, de Territoire et Solidaire en Mayenne" (Tacts 53) a été lancé officiellement samedi pour faciliter cette transition et mettre en commun les moyens et les contacts de 12 structures associatives du département et de la région.  

La première étape pour un agriculteur à la retraite : trouver un repreneur. La chose est loin d'être aisée. Les enfants des exploitants agricoles ne reprennent pas toujours les affaires : "C'est normal, explique Vincent Guillet, le porte-parole du collectif. Le monde change. Les fils ou filles d'infirmiers ne font pas systématiquement infirmiers par exemple ! Il n'y a pas de raison que ce soit le cas dans le monde agricole." 

Les "non-issus du monde agricole"

Résultat, il est parfois difficile de trouver la relève. Jacques, par exemple, est parti à la retraite il y a 20 mois. Depuis, sa ferme basée à Grazay est toujours inoccupée : "J'ai fait beaucoup de démarches, j'ai eu quelques personnes intéressées mais _rien ne se concrétise_. J'avais des convictions pour transmettre cette terre-là. Ça fait toujours quelque chose parce que la ferme a une importance dans ma vie." 

Heureusement, le cas de Jacques n'est pas universel et certains agriculteurs à la retraite trouvent des repreneurs et transmettent leur exploitation à des nouveaux paysans. Certains ne sont pas issus du monde agricole, comme Ana, ancienne professeure de sport : "J'ai toujours aimé les animaux et j'ai retrouvé cet amour auprès d'eux. Je n'ai jamais voulu être agricultrice. Pour moi c'est une porte vers la liberté."

Transmission d'exploitation et de savoir

Le mot "transmission" prend alors un double sens dans des cas comme celui d'Ana et la mission du collectif Tacts 53 se précise. Les associations transmettent aux nouveaux paysans le savoir et les techniques pour une exploitation viable. "Je me disais que ça ne devait pas être dur d'envoyer les vaches à la pâture et de les traire, raconte Ana. Mais en fait, ce n'est pas que ça ! J'ai été beaucoup aidé par ceux qui m'ont transmis la ferme et par les structures qu'il y a autour." 

Xavier, sa compagne et leur nouveau maraîchage bio à Grazay ont aussi profité des conseils d'associations avant et après l'installation : "Sans elles, on aurait mis plus de temps à s'intégrer et avoir des circuits de commercialisation rapides. _Là, ça s'est fait en quelques mois_." 

L'objectif des membres de Tacts 53 est donc là : poursuivre les exemple réussis de transmissions d'exploitations agricoles. Et contribuer à la baisse de ce chiffre effrayant : 200 fermes disparaissent chaque semaine en France, faute de repreneurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu