Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un éleveur prévoit une transhumance avec ses 50 vaches dans la ville de Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Matthieu Virfolet n'aura bientôt plus d'herbe sur ses terres route de Caen à Mayenne. Il prévoit donc, à la fin du mois de juin, d'emmener ses vaches sur un autre terrain à quatre kilomètres de là. Un trajet qui ne se fera pas en camion mais à pied, en traversant la ville avec son troupeau.

Jersiaises, Prim'Holstein... 50 vaches devraient traverser la ville de Mayenne à la fin juin.
Jersiaises, Prim'Holstein... 50 vaches devraient traverser la ville de Mayenne à la fin juin. - Matthieu Virfolet

A la fin du mois de juin, Matthieu Virfolet, un éleveur de vaches laitières prévoit de faire traverser la ville de Mayenne à ses 50 bêtes. Il va en fait emmener à pied et à pattes, les animaux de sa ferme, route de Caen à Mayenne jusqu'à d'autres terres qui lui appartiennent, route d'Ernée, à quatre kilomètres de là. 

Cette traversée doit durer 1h30. "Il y a deux kilomètres de voie verte et deux kilomètres de route", décrit l'éleveur. Il a décidé de se lancer dans cette transhumance car il n'a plus assez d'herbe sur son site actuel alors qu'il y en a sur l'autre terrain, plus humide. 

La sécheresse est plus précoce cette année

Jusqu'à maintenant, il va chercher lui-même de l'herbe sur son terrain route d'Ernée et il la ramène jusqu'à son site, route de Caen. Ces allers-retours quotidiens lui prennent beaucoup de temps

Il serait donc plus simple pour lui que les vaches aillent sur cet autre terrain. Matthieu Virfolet est justement en train d'installer une salle de traite sur place pour ses bêtes et il doit se dépêcher car l'herbe diminue à vue d’œil, route de Caen.

Une transhumance, comme à la montagne

Plutôt que de transporter ses animaux en camion jusqu'à l'autre site, il préfère une transhumance à pied. "_C'est plus naturel_, il y a souvent des transhumances en montagne alors pourquoi pas ici, en Mayenne ? Et puis, j'ai des petites bêtes comme les Jersiaises, il y a toujours un risque qu'elles soient esquintées dans un camion", explique Matthieu Virfolet. 

L'éleveur a déposé une demande d'autorisation à la mairie ce 16 juin au matin. "Je veux que tout soit sécurisé, des amis vont venir m'aider pour encadrer le troupeau, pour bloquer les ronds-points à notre passage", prévoit-il. Il n'y a plus qu'à attendre la réponse de la mairie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess