Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Même l’hiver, pas de répit pour les vignerons de l’Yonne

-
Par , , France Bleu Auxerre
Chitry, France

L’hiver, dans les vignes, c'est la saison de la taille. Même pendant les fêtes, les professionnels de l’Yonne doivent réaliser ce travail indispensable pour le vin de demain.

Christian Morin doit tailler 60 000 pieds de vigne avant le printemps.
Christian Morin doit tailler 60 000 pieds de vigne avant le printemps. © Radio France - Charlotte Lalanne

Il n'y a pas de repos pour les braves, parait-il. Eh bien dans les vignes de l’Yonne, on ne chôme pas, même pendant la période des fêtes L’hiver, c’est la saison de la taille. Une étape importante dans le cycle de la vigne. 

Un travail souvent fatigant pour les vignerons mais c’est indispensable. A Chitry, dans l'Auxerrois, Christian Morin est propriétaire de 10 hectares de vignes. Cela représente 60 000 pieds de vignes qu’il faut tailler avant le printemps.

Un sécateur électrique contre les tendinites

Les pieds dans la terre, le vigneron et ses deux employés doivent tailler chacun 300 pieds par jour d’ici la fin mars. Ce travail colossal, ils le font avec un sécateur électrique : "c’est assez léger, relativement puissant, et surtout, ça nous éviter d’attraper des tendinites dans les bras quand on a taillé tout l’hiver ", précise le viticulteur.

Dans la vigne, il y a tout le temps quelque chose à faire

Ici, on fait ce qu’on appelle « la taille Guyot ». C’est très technique, mais c’est important : "si on ne taille pas, la vigne va devenir un buisson… c’est-à-dire qu’elle fera du raisin la première année, mais elle ne perdurera pas", explique le professionnel.

Le vigneron utilise un sécateur électrique pour éviter les tendinites.
Le vigneron utilise un sécateur électrique pour éviter les tendinites. © Radio France - Charlotte Lalanne

"Tailler la vigne c'est préparer l'avenir" - Christian Morin, vigneron à Chitry

La taille, c'est donc une manière de préparer l'avenir de la vigne. Ce travail, le grand public ne le comprend pas toujours. Christian Morin le constate en souriant : "des fois, c’est marrant, les gens nous disent : « Oh mais vous n’avez rien à faire en ce moment ? Ils pensent qu’après les vendanges, tout est terminé. Et pourtant, dans les vignes, il y a pratiquement tout le temps du travail !"

Tailler la vigne, c’est préparer l’avenir

Et le vigneron reprend son sécateur sans perdre une minute, en priant pour que le gel et la grêle épargnent ses vignes de Chitry, cette année. En 2016, près de 100% de son domaine avait été touché. 

Le vigneron et ses 2 salariés doivent tailler 300 pieds par jour avant le printemps.
Le vigneron et ses 2 salariés doivent tailler 300 pieds par jour avant le printemps. © Radio France - Charlotte Lalanne

La taille dans les vignes de Chitry - le reportage de Charlotte Lalanne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess