Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Mercosur : Les jeunes agriculteurs sarthois soulagés par la décision d'Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Maine

Le président de la République a confirmé hier sur France 2 que la France ne signerait pas le traité d'échange commercial avec l'Amérique du Sud. Il n'offre pas assez de garanties en matière de protection de l'environnement et de sécurité alimentaire. C'est une bonne chose pour les J.A. de la Sarthe

Rouperroux-le-Coquet, France

"C'est un grand soulagement". Hervé de Viron, éleveur de vaches laitières à Rouperroux-le-Coquet et membre des Jeunes Agriculteurs de la Sarthe, ne mâche pas ses mots.  "C'est un accord qui allait importer l'agriculture qu'on ne veut pas chez nous. C'est une concurrence déloyale avec des produits qui ne sont pas conformes à nos standards de production;  avec les mêmes contraintes de production". C'est l'importation de viande de porc ou de boeuf qui est visée. Des animaux parfois nourris aux OGM ou aux farines animales ce qui est interdit en France. " Ce n'est pas la même taille d'exploitation. Les fermes canadiennes par exemple peuvent élever jusqu'à 50 000 têtes de bétail. Alors qu'en France la ferme des mille vaches a été décriée pendant des années". Hervé de Viron fait référence au CETA, le traité de libre échange commercial avec le Canada qui lui n'est pas remis en cause. Et pourtant,  Il y a des quotas d’importation du bœuf au Canada : 65 000 tonnes. Ça représente 0,8% du marché européen. Pas de quoi couler la filière bovine française. " Pour l'instant " répond Hervé de Viron..."Et puis encore une fois, il s'agit d'une concurrence déloyale. La population et la législation nous imposent des normes contraignantes alors que là on va importer des produits qui n'apportent pas les mêmes garanties". 

"Damien Pichereau manque de courage" 

Un parlementaire sarthois a signé l'accord de libre échange avec  le Canada, c'est  Damien Pichereau, député LREM de la première circonscription de la Sarthe. Il a reçu des menaces de la part des agriculteurs et a décidé de boycotter les comices agricoles de son secteur. " Les menaces, je les déplore, je les condamne, mais ce n'est pas en refusant d'aller aux comices, face aux agriculteurs pour s'expliquer, que cela va améliorer les choses. C'est clairement un manque de courage.  Est-ce qu'il arrête de se rendre à Paris ?  s'étonne l'éleveur. "Je suis désolé mais je n'ai jamais vu un comice agricole qui a mal tourné. Je ne vois pas pourquoi M Picherau, parce qu'il a voté pour le CETA, ne viendrait pas à la rencontre des agriculteurs et pas seulement ceux qui sont investis au niveau syndical". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu