Agriculture – Pêche

Mesures renforcées contre les sangliers en Vaucluse

Par Jean-Michel Le Ray et Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse vendredi 2 septembre 2016 à 10:54

Chasse au sanglier (illustration)
Chasse au sanglier (illustration) © Maxppp - Nicolas Barreau

Face aux dégâts causés par les sangliers sur les productions agricoles en Vaucluse, la préfecture élargit les périodes de chasse et de battues. Par ailleurs, sept communes ont été désignées comme points noirs et vont faire l'objet de mesures exceptionnelles.

Le préfet de Vaucluse prend des mesures pour limiter l’impact des sangliers sur les productions agricoles. Les animaux sont trop nombreux : la population de sangliers a augmenté de manière significative au cours des cinq dernières années grâce à de bonnes conditions naturelles.

Les sangliers se régalent actuellement dans les vignobles à l'approche des vendanges. C'est la fédération des chasseurs de Vaucluse qui se charge d'indemniser les agriculteurs victimes de dégâts. Dernier montant annuel en date : 150.000 euros d'indemnités et 280.000 euros de clôtures électriques installées de manière préventive en 2015.

Mais le préfet a décidé de prendre des mesures supplémentaires pour maintenir l’équilibre entre agriculture et chasse.

Il élargit les périodes de chasse et de battues aux sangliers, autorisées depuis le 15 août et jusqu'au 28 février. Il élargit aussi les périodes de tirs à l’affût, autorisées depuis le 1er juin.

Reportage de Jean-Michel Le Ray

Mesures exceptionnelles dans sept communes

Dans les secteurs des contreforts du Ventoux, les sangliers sont descendus au plus près des habitations et des cultures. Sept communes ont été désignées comme points noirs et vont faire l'objet de mesures exceptionnelles.

Parmi ces mesures, la chasse à l'affût autorisée tous les jours de la semaine pendant la saison de chasse avec l’appui des lieutenants de louveterie :

  • Bedoin
  • Malaucène
  • Malemort-du-Comtat
  • Mondragon
  • Murs
  • Saint-Christol
  • Venasque

Le nombre d'animaux abattus via cette méthode de chasse est en augmentation. Ces deux derniers mois, 44 sangliers ont déjà été abattus par des chasseurs bénévoles assermentés par l'Etat : Ils sont 12 en Vaucluse, déployés depuis le début de la semaine à Mondragon et à Saint Saturnin-lès-Apt (même s cette dernière commune ne figure pas parmi les points noirs).

Pour la saison 2015-2016, quelque 10 000 sangliers auront été abattus dans tout le département.

De nouvelles battues administratives auront lieu. L’ouverture de la chasse est programmée le 11 septembre.

Partager sur :