Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Mobilisation des éleveurs lozériens contre le loup à Lyon

lundi 9 octobre 2017 à 5:00 Par Saïd Makhloufi, France Bleu Gard Lozère

Manifestation ce lundi 9 octobre des éleveurs de toute la France à Lyon devant la préfecture de région, à la veille d'une nouvelle réunion de travail entre syndicats, associations et représentants de l'État sur le futur "plan loup" pour la période 2018-2023.

Mobilisation des éleveurs lozérien contre le loup à Lyon
Mobilisation des éleveurs lozérien contre le loup à Lyon © Maxppp - loups © MAXPPP

LOZERE

Le plan loup 2013-2017 court jusqu’au 31 décembre de cette année. Le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation ont présenté le 12 septembre dernier, leurs propositions relatives au futur plan 2018-2023.

Des propositions aberrantes des ministères de l’Agriculture et de l’écologie selon les éleveurs et qui ont conduit la profession agricole a quitté la séance.

« Conditionner l’indemnisation des dommages dû au loup à la mise en œuvre des mesures de protection, prioriser les tirs d’effarouchement et de défense simple, restreindre la délivrance des tirs de défense renforcée et enfin interdire les tirs de prélèvement avant la fin de l’été avec la volonté affichée de fortement les réduire voire les supprimer » telles sont les propositions provocantes qui ressortent de ce document explique Ludovic ROUVIERE, administrateur national JA et membre du conseil d’administration à JA48.

L'objectif est une réécriture du Plan loup

Julien Tuffery président des jeunes agriculteurs de la Lozère

Depuis début janvier, 4.153 animaux ont été "prédatés" par le loup en France, selon la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) d'Auvergne Rhône-Alpes, chargé du dossier au niveau national. Sur l'ensemble de l'année 2016, 10.234 bêtes ont été tuées, contre 9.112 en 2015, ajoute la Dreal.

Le loup, qui a refait naturellement son apparition en France au début des années 90, représente aujourd'hui une population d'environ 360 loups, selon l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). L'animal, présent sur 90 % du territoire français jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, avait disparu de France dans les années 1930. Il est désormais présent dans une trentaine de départements.