Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les récoltes en avance "d'une bonne dizaine de jours" dans l'Orne et le Calvados

mercredi 4 juillet 2018 à 8:06 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les températures extrêmement clémentes dans l'Orne et le Calvados favorisent des récoltes précoces dans ces départements. Les moissons ont une bonne dizaine de jours d'avance pour l'Orge. Celles du Blé et du Colza devraient connaître la même précocité ce qui n'est pas bon pour les rendements.

Les moissons de l'Orge ont "une bonne dizaine de jours d'avance" dans l'Orne et le Calvados
Les moissons de l'Orge ont "une bonne dizaine de jours d'avance" dans l'Orne et le Calvados © Radio France - Francis Gaugain

Caen, France

Par rapport à une année moyenne, les récoltes de l'orge ont "dix bonnes journées d'avance" estiment les chambres d'agriculture de l'Orne et du Calvados.

"D'habitude les récoltes débutent entre le 2 et le 4 juillet. Cette année, elles ont commencé le 23 juin et sont à 80% déjà rentrées. Cela fait dix bonnes journées d'avance relève Xavier Goutte, le responsable agronomie-production végétale à la chambre d'agriculture de l'Orne. C'est énorme."

Les autres cultures d'hiver qui se récoltent en été devraient suivre le même calendrier si le temps sec se prolonge.

"Je dirai même presque deux semaines d'avance pour le Colza et dix à quinze jours d'avance pour le Blé", poursuit Xavier Goutte.

Cette avance du cycle végétale s'explique par un printemps très clément. "Depuis le milieu du mois d'avril, détaille Xavier Goutte,nous sommes en permanence au dessus des normales de saison avec un nombre de jours où on dépasse les 25-30 degrés qu'on a quasiment jamais vu."

Cette précocité n'est pas bon pour le rendement de ces cultures. Les plantes ont besoin de temps pour faire de la matière. Plus le cycle est raccourci en fin de parcours et moins les plantes ont le temps de produire de grains.

"Le mois de juin avec ses températures et le temps sec ont permis une maturité plus rapide des céréales et de l'Orge en particulier, explique Samuel Hardy, responsable de région plaine à la Chambre d'agriculture du Calvados. Les premiers retours de rendement sont autour de 75 à 80 quintaux par hectare sur le secteur sud de la plaine de Caen. C'est _un niveau de rendement inférieur de 5 à 10 quintaux voire parfois peut-être un petit peu plus._"

Le mois de juin n'a pas été de tout repos non plus pour les plantes dans l'Orne avec de forts épisodes orageux puis de fortes chaleurs.

"Il y a d'abord eu la noyade et ensuite le grille-pain" résume ainsi Xavier Goutte.