Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loup abattu au Val d'Ajol : soulagement des éleveurs, colère de la protection animale

Les réactions fusent après la mort d'un loup, abattu après l'attaque de plusieurs troupeaux en Haute-Saône et dans les Vosges. Les agriculteurs se disent soulagés, mais la protection animale crie au scandale.

Loup (illustration)
Loup (illustration) © Maxppp - maxppp

Les réactions fusent après l'annonce de la mort d'un loup, abattu par un tir de défense dans un élevage des Vosges ce mercredi matin, alors qu'il s'attaquait à un troupeau de vaches laitières dans le secteur du Val-d'Ajol. Le loup avait déjà attaqué 22 troupeaux et tué 36 bêtes dans les deux départements depuis le mois d'août.

Bonne nouvelle pour les agriculteurs

Pour les éleveurs, la mort de cet animal est une bonne nouvelle. "C'est un soulagement" confie Thierry Chalmin, président de la Chambre d'agriculture de Haute-Saône. "Quand vous avez une menace perpétuelle qui plane quasiment toutes les nuits sur les troupeaux, ça ne pouvait plus être supportable pour les éleveurs." Thierry Chalmin, également représentant du syndicat FDSEA 70, ajoute : "Il était temps de le réduire au silence et de passer à autre chose".

Scandale pour la défense animale

Mais le ton est bien différent du côté des défenseurs de la cause animale. Le collectif Solidarité Animaux 70, qui a lancé une pétition en ligne contre l'autorisation des tirs de défense, crie au scandale. Dans un post sur sa page Facebook, il exprime sa colère, une "honte" et dénonce : "Que deviendrons les prochains loups qui s'aventureront sur le territoire Haut-Saônois ! Pauvre loup, espèce protégée, victime d'un système complètement obsolète !"

La mort du loup a été confirmée par un communiqué commun des Préfectures de Haute-Saône et des Vosges ce mercredi matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess