Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On ne veut pas d'une guerre" : Xavier Bertrand interpelle le premier ministre à propos de la pêche

-
Par , , France Bleu Nord

Le président de la région Hauts-de-France a interpellé le premier ministre lors de son déplacement ce jeudi à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). A un mois du Brexite, Jean Castex est venu rassurer les pêcheurs boulonnais, mais Xavier Bertrand a fait part de son inquiétude pour le secteur.

Le patron de la région a confié son inquiétude pour la pêche locale après le Brexit.
Le patron de la région a confié son inquiétude pour la pêche locale après le Brexit. © Maxppp - CHRISTOPHE PETIT TESSON / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP

La séquence n'était pas prévue au programme officiel du premier ministre et Jean Castex s'en serait sans doute bien passé. A l'issue de sa visite du port de Boulogne-sur-mer et après une rencontre avec les réprésentants économiques du site, ce jeudi 3 décembre, le chef du gouvernement a été interpellé par Xavier Bertrand. 

Le président de la région Hauts-de-France a fait par de son inquiétude pour la filière de la pêche à un mois du Brexit. 

Selon Xavier Bertrand, alors que la sortie de Royaume-Uni de l'Union européenne approche, tout est encore trop flou pour les pêcheurs boulonnais.  

L'accord sur les négociations commerciales post-Brexit ne sont en effet pas encore bouclées, mais le premier ministre a assuré lors de son déplacement que la pêche française ne serait pas "sacrifiée" sur l'autel de ces discussions et a promis un plan d'accompagnement pour la secteur. 

"Vous nous dites que vous avez compris le message, ok, très bien, mais très vite il faut que l'on sache à quoi on s'en tient, a déclaré le patron de la région à Jean Castex, dénonçant des administrations tatillonnes sur la question. Il faut des exemple très précis à donner." 

"On risque d'avoir des problèmes !"

Egalement présent lors de cet échange, le président du comité régionale de la pêche, Olivier Leprêtre a aussit abondé dans le sens de "monsieur Xavier Bertrand". 

"On ne veut pas d'une guerre" a ajouté le président du conseil régional. "Nous nous non plus," a répondu du tac au tac le premier ministre. 

Et Olivier Leprêtre d'ajouter : "En temps que représentant des pêches, on ne veut pas d'affrontement. Mais croyez-moi, quand on est en mer et bien enervés, les gens on ne les retient pas, et on risque d'avoir des problèmes !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess