Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Niort : une promo sur du beurre fait grincer des dents les producteurs de lait

-
Par , France Bleu Poitou

Action de la FNSEA 79 et des JA ce vendredi matin au Leclerc de Niort - Mendès France. Les deux syndicats agricoles voulaient dénoncer une promotion en cours sur du beurre AOP Charente-Poitou.

Après Hyper U, c'est Leclerc qui propose une promotion sur un beurre AOP Charente-Poitou
Après Hyper U, c'est Leclerc qui propose une promotion sur un beurre AOP Charente-Poitou © Radio France - Noémie Guillotin

Devant le rayon beurre du Leclerc Mendès France à Niort, une affichette indique la promotion, 1,79 € la plaquette de beurre. Ils sont quelques uns des syndicats FNSEA et JA. Alain Noirtault, producteur de lait à Mazières-en-Gâtine est écœuré. "Ça nous met en colère. On ne pensait pas que ce gendre de pratique pouvait être tolérée. On peut l'entendre sur des marques distributeurs, premiers prix mais là on est sur le produit le plus noble censé représenter notre territoire, l'AOP Charente-Poitou. On se dit que notre travail est bafoué totalement".

On se dit que notre travail est bafoué totalement

Car le prix payé au producteur lui reste insuffisant. "En prix de revient sur l'année 2020 on est à 403 euros les 1000 litres. Donc il faudrait que le prix du lait atteigne 403 euros pour correspondre aux coûts de production. Aujourd'hui sur Agrial qui fait la promotion on est à 322 euros. On est loin du compte", détaille Valentin Martineau, animateur à la FNSEA 79.

Un nouveau cahier des charge pour l'appellation 

Surtout que le cahier des charges pour l'appellation va changer, avec de nouvelles contraintes. Et tout ça a un coût rappellent les producteurs de lait. "On nous demande de plus en plus et on nous donne de moins en moins. C'est ça le sentiment d'injustice" pour Aurélien Vivier, producteur de lait à Exireuil.

Les producteurs de lait ont été reçus par le directeur du Leclerc de Mendès-France, directeur qui n'a pas souhaité répondre à nos questions. "Un dialogue constructif mais duquel il n'est rien sorti de miraculeux", a commenté Valentin Martineau, l'animateur de la FNSEA à l'issue du rendez-vous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess