Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvel épisode de gel, les viticulteurs du Roannais sur leur garde

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire
Renaison, France

Une nouvelle vague de froid débarque en France cette semaine et dans notre région. Des températures négatives nocturnes sont à prévoir dès la nuit de mardi à mercredi en Loire et Haute-Loire. Avec elles, le gel, terreur des viticulteurs.

Certains bourgeons (les 2ème, 3ème et 4ème en partant de la droite) ont déjà été touchés par le premier gel de printemps
Certains bourgeons (les 2ème, 3ème et 4ème en partant de la droite) ont déjà été touchés par le premier gel de printemps © Radio France - Romain Dézèque

Il va falloir ressortir les manteaux ! Le froid arrive de nouveau en France en milieu de semaine et avec lui, les températures négatives... et le gel. Il pourrait toucher la Loire et la Haute-Loire (ça peut commencer dans la nuit de mardi à mercredi mais surtout dans la nuit de mercredi à jeudi). Pour la trentaine de viticulteurs présents dans le Roannais, c'est une période cruciale où une partie de la future récolte peut être perdue.

C'est le deuxième épisode en quinze jours après celui de la semaine dernière. Vous avez peut-être aperçu, lors du premier gel de printemps, ces images d'hélicoptères survolant les vignes pour réchauffer l'atmosphère ou encore ces braseros dispatchés au milieu des parcelles. Des techniques très coûteuses et pas franchement accessibles pour l'ensemble des viticulteurs. Du coup, il faut trouver d'autres solutions. "Les vignerons tardent à ébourgeonner pour justement laisser au cas où les contre-bourgeons partir, ils essayent également de laisser les sols propres car ça évite d'avoir de l'humidité en bas des ceps de vigne" explique Anne-Catherine Léger, conseillère technique viticole à la Chambre d'Agriculture de la Loire.

Celle qui vient en aide aux professionnels se montre optimiste pour cette deuxième vague de froid : "Je pense qu'on va atteindre des températures moins froides que la semaine passée où on a limité la casse (5 à 10% de ceps touchés par parcelles selon elle). Ce qui nous sauve aussi c'est l'air relativement sec, le vent continuel qui permet de mettre la vigne en mouvement et d'amoindrir le problème du gel."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess