Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvelle-Aquitaine : un bistro-épicerie à Singapour pour valoriser les produits régionaux

SO France qui associe bistro, cave à vin et boutique ouvrira le 21 mars au cœur de Singapour à l’initiative de l’AANA (Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine) et d’InVivo, le premier groupe coopératif agricole de France.

Les produits de la région Nouvelle-Aquitaine en route pour Singapour.
Les produits de la région Nouvelle-Aquitaine en route pour Singapour. © Radio France - Yves Maugue

Le projet a été présenté à la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris mais c’est bien en Asie, à Singapour très précisément qu’il prendra corps à partir du 21 mars prochain. SO France (à la double lecture sud-ouest et « tellement ») est initié par l’AANA, l’Agence de l’Alimentation de la Nouvelle Aquitaine, et InVivo, groupe qui rassemble 206 coopératives en France et quelques 300 000 agriculteurs, propriétaire des magasins Gamm Vert et de l’enseigne Frais d’Ici. L’objectif est de faire la promotion, et de vendre, des produits régionaux dont plus de la moitié seront originaires de Nouvelle-Aquitaine, une place étant laissée à d’autres incontournables de la gastronomie française comme le Champagne.

Un bistro-épicerie au concept innovant

Le projet SO France a été inspiré des concept-store italiens qui se sont développés un peu partout dans le monde pour valoriser les produits et la cuisine de la péninsule. Un grand espace a été trouvé au cœur d’un quartier moderne de Singapour. Il se situe dans un complexe dominé par deux tours. L’une de 49 étages est composée de quelques 600 appartements. L’autre accueille des bureaux et un hôtel haut de gamme.

620 produits seront proposés dans ce bistro-épicerie composé d’un restaurant, d’un bar à vins et d’un espace de vente. Des producteurs peu présents à l’export ont été sélectionnés à l’image des sirops de la maison bordelaise Meneau, des vins de Bordeaux du négociant Wit France, des gâteaux basques de PaneHestia, des foies gras de la maison Dubernet à Saint-Sever dans les Landes ou des fromages du Père Bafien à Neuville-du-Poitou.

On n’arrive pas en terrain conquis.

C’est le chef bordelais Frédéric Coiffé qui signera la carte du bistro. « On va faire des choses simples, explique-t-il, des magrets ou des entrecôtes. A Singapour, tous les concepts ont été créés. Il manque juste la notion de simplicité et de partage. C’est une société très individualiste, on va leur apprendre le partage avec notamment des cours de cuisine. La cuisine qu’ils aiment aujourd’hui, elle est espagnole, italienne, bolivienne. On n’arrive pas en terrain conquis ».

Frédéric Coiffé est chargé de composer la carte du Bistro pour mettre en valeur les produits de Nouvelle-Aquitaine.
Frédéric Coiffé est chargé de composer la carte du Bistro pour mettre en valeur les produits de Nouvelle-Aquitaine. © Radio France - Yves Maugue

Singapour, porte d’entrée de l’Asie

Ce concept SO France fait l’objet d’un partenariat public-privé. « Nous n’allons pas nous transformer en commerçants, précise Alain Rousset, le président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine. Nous souhaitons simplement offrir à nos entreprises une base lointaine pour l’export ». D’ailleurs, Singapour n’a pas été choisie au hasard. « C’est un hub pour l’Asie, explique Thierry Blandinières, le directeur général d’InVivo. On crée un site pilote avec l’objectif de mettre en place un modèle économique qui pourra être ensuite déployé dans les autres pays asiatiques ». L’avantage de Singapour est également réglementaire. Les taxes sont modérées pour importer des produits français. Rien à voir avec la Chine où, en dehors du vin, toute entrée de produits alimentaires est quasiment rendue impossible par Pékin.

Thierry Blandinières, directeur général d'InVivo, a présenté le projet à la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris.
Thierry Blandinières, directeur général d'InVivo, a présenté le projet à la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris. © Radio France - Yves Maugue
Choix de la station

À venir dansDanssecondess