Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Rassemblement des agriculteurs de Vaucluse devant les permanences des députés

-
Par , France Bleu Vaucluse

Après deux précédentes journées de manifestation en octobre, la FDSEA 84 et les Jeunes agriculteurs appellent à une nouvelle mobilisation. Symboliquement, le syndicat prévoit des cérémonies après le "décès de l'agriculture", devant les permanences des cinq députés de Vaucluse.

 Les jeunes agriculteurs en colère devant la permanence du député avignonnais Jean-François Cesarini (LREM)
Les jeunes agriculteurs en colère devant la permanence du député avignonnais Jean-François Cesarini (LREM) © Radio France - Jean-Pierre Burlet

Département Vaucluse, France

La FDSEA et les JA 84 remettent le couvert. Les syndicats agricoles publient "l'avis de décès de l'agriculture" et appellent à une nouvelle journée de mobilisation. Alors que Paris est bloqué par les tracteurs, les manifestations en Vaucluse ont été plus symboliques.  Ils étaient cinq devant la vitrine de la permanence de Jean-François Cesarini (LREM), une dizaine à Carpentras devant les locaux du député  Adrien Morenas (LREM), également présents à Cavaillon devant chez Jean-Claude Bouchet (LR)   à Orange chez Marie-France Lorho (Ligue du Sud)  et devant la permanence carpentrassienne de Julien Aubert (LR) qui les a reçus avant de partir vers l'assemblée nationale. Chaque fois ils ont déployé des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "l'état nous tue" ou "l'agonie de l'agriculture".

Pour une plus juste rémunération 

Comme lors des précédentes mobilisations en octobre à Mornas et Avignon, les agriculteurs ont une longue liste de revendications. Ils rappellent qu'un exploitant se suicide tous les jours en France : "L'agriculture est à l'agonie et les agriculteurs sont à bout, se meurent dans l'indifférence". Ils dénoncent d'abord la concurrence déloyale des produits importés qui ne respectent pas les mêmes normes qu'en France, mais aussi les traités commerciaux comme le CETA ou le Mercosur. Ils s'opposent aussi aux nouvelles réglementations comme les zones de non traitement, sans pesticides. Enfin, ils rappellent que le phénomène d'agribashing, de dénigrement agricole, est toujours une réalité. 

Avis de décès de l'agriculture française, un  tract de la FDSEA lors de la manifestation du 27 novembre. - Radio France
Avis de décès de l'agriculture française, un tract de la FDSEA lors de la manifestation du 27 novembre. © Radio France - Jean-Pierre Burlet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu