Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Opération blocage des agriculteurs ce mardi dans le Nord et le Pas-de-Calais

-
Par , France Bleu Nord

A l'appel de la FNSEA, les agriculteurs sont appelés à mener des opérations de blocage dans tout le pays ce mardi entre 11H et 14h. Des opérations sont annoncées dans le Nord et dans le Pas-de-Calais.

Les agriculteurs accusent le gouvernement de monter les citoyens contre eux
Les agriculteurs accusent le gouvernement de monter les citoyens contre eux © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Nord-Pas-de-Calais, France

La FDSEA du Nord appelle les agriculteurs à venir bloquer le rond-point d'Orchies à partir de 11h, et aussi à installer un barrage filtrant ou carrément mettre en place un blocage au poste frontière entre la France et la Belgique sur l'A2 au niveau de Saint-Aybert où une cinquantaine de tracteurs sont annoncés. La FDSEA du Pas-de-Calais appelle également les agriculteurs à bloquer les principaux axes ou rond-points d'accès aux grandes villes de la région, notamment Calais, Saint-Omer, Béthune, Saint-Pol-sur-Ternoise ou encore Bapaume.

« Un coup de semonce au gouvernement »

Il s'agit d'un appel à manifester national :  « Il faut envoyer un coup de semonce au gouvernement », explique Pierre Hannebique, le président de la FDSEA 62. C'est en particulier le lancement par la gouvernement d'une grande consultation sur les distances minimales à respecter entre les habitations et les zones d'épandage de pesticides qui semble avoir poussé les agriculteurs à agir.  « On n'utilise pas des pesticides, mais bien des produits phytosanitaires pour le soin des plantes. Si ces produits étaient vraiment dangereux, une bande de 5 ou 10 mètres n'y changerait rien, il faudrait interdire tous les produits! » peste Pierre Hannebique. 

Il accuse le gouvernement de montrer les agriculteurs du doigt et de monter les citoyens contre eux.  « Le malaise est profond dans la profession, explique-t-il, _beaucoup se posent la question d'arrêter complètement_, ils sont mal dans leur peau. » Et selon lui, le gouvernement ne fait qu'amplifier ce malaise. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu